L’OCCITANE présente « Plantes oubliées de la parfumerie : une source d’innovation pour de nouvelles fragrances » au World Perfumery Congress 2022

2 min de lecture

GENÈVE, 23 juin 2022 /PRNewswire/ — Pascal Portes, en charge du département R&D parfums et ingrédients pour L’OCCITANE en Provence, prendra la parole lors du World Perfumery Congress 2022 qui se tiendra du 29 juin au 1er juillet à Miami Beach, en Floride. Pascal Portes présentera « Plantes oubliées de la parfumerie : une source d’innovation pour de nouvelles fragrances », jeudi 30 juin de 8.00 à 8.30 heure locale (HAE).

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Depuis des siècles, une multitude de plantes a été utilisée pour la création de parfums, certaines d’entre elles largement oubliées depuis. Aujourd’hui, ces « plantes à parfum oubliées » représentent une source fascinante d’innovation pour le développement de matières premières naturelles.

L’OCCITANE en Provence a collaboré avec l’Institut de Chimie de Nice en France et le Musée International du Parfum à Grasse, autour d’un projet de R&D unique. Ce projet a non seulement permis de faire renaître et valoriser un héritage historique précieux mais il aussi mis en évidence l’interconnexion entre approvisionnement en ingrédients et régénération de la biodiversité.

« La nature est le plus grand laboratoire à ciel ouvert qui soit ! Chez L’OCCITANE, nous débordions d’enthousiasme à l’idée de pouvoir explorer des domaines inconnus sans avoir la moindre idée de ce que nous allions découvrir. » – Pascal Portes

Ce projet de recherche d’envergure a permis de redécouvrir des plantes totalement oubliées de la parfumerie, et de libérer des connaissances inédites. Il a également participé à la réintroduction et la réhabilitation de ces plantes en tant qu’ingrédients innovants pour la parfumerie. Documentés par des centaines d’ouvrages, et enrichis par de nombreuses interviews d’experts, ces travaux ont permis de faire émerger une littérature édifiante sur l’identité, l’histoire, la symbolique, les usages, les odeurs, les propriétés médicinales ou encore les causes probables de disparition de ces plantes oubliées. Une base de données de plus de 800 plantes à parfum a ainsi pu être créée. L’engagement de L’OCCITANE en faveur de la biodiversité a conduit la marque à s’intéresser plus particulièrement à l’aubépine et au mélilot, toutes deux identifiées comme présentant un intérêt majeur pour la parfumerie et contribuant à la régénération de la biodiversité.

Le projet de recherche Plantes à parfum oubliées a été initié puis développé par :

P. PORTES, Laboratoires M&L, Groupe L’OCCITANE, A.S BOUVILLE, Institut de Chimie de Nice, CNRS, Université Côte d’Azur and Laboratoires M&L, J.C. LHOMMET, Laboratoires M&L, Groupe L’OCCITANE and X. FERNANDEZ, Institut de Chimie de Nice, CNRS, Université Côte d’Azur et K. DA FONTE, Institut de Chimie de Nice, CNRS, Université Côte d’Azur

groupcommunication@loccitane.com