Cryptos : le « château de cartes » va s’écrouler

Le co-créateur de Dogecoin critique à nouveau les crypto-monnaies après le récent krach.

Cryptos : le « château de cartes » va s’écrouler
2 min de lecture

Le co-créateur de Dogecoin (CRYPTO:DOGE), Jackson Palmer, a lancé une autre pique contre les jetons numériques, les comparant à un jeu de hasard et affirmant que leurs piliers avait « commencé à s’écrouler ».

Ce qui s’est passé

Dans un talk-show australien, Palmer a déclaré que le récent krach de la cryptographie n’était pas encore le dernier, mais que beaucoup de gens étaient désormais conscientes des « risques systémiques » qu’elle présente.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

« Si vous pensez aux [cryptos] comme un château de cartes, celles à la base ont commencé à s’écrouler ».

Pourquoi cela est important

Palmer a attribué le récent effondrement de la crypto-monnaie à la finance décentralisée (DeFi) et à ses prêts à taux d’intérêt élevé.

Concernant la réglementation de l’industrie, il soutient que « certains considèrent la crypto-monnaie comme un moyen plus pratique de faire de la finance traditionnelle », ajoutant que la réglementation des jetons numériques éroderait leur proposition de valeur, car il était assez facile de faire la même chose avec les services bancaires en ligne.

Définissant le krach comme un « déclic » pour les investisseurs moyens, Palmer a souligné que les crypto-monnaies n’étaient pas différentes d’un « jeu de roulette ».

Dans un tweet récent, il a critiqué Marc Andreessen, le co-fondateur d’Andreessen Horowitz, pour ses commentaires sur les avantages du Web 3.

Palmer, qui a créé le DOGE avec Billy Markus en 2013 en tant que parodie, a qualifié les cryptos de « parasites ».

Il a également attaqué les principaux partisans des pièces numériques, tels que le PDG de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), Elon Musk, et le patron de Dallas Mavericks, Mark Cuban.

Mouvement des prix

Au moment de la publication de cet article, le prix du DOGE avait glissé de 0,1 % à 0,06 dollar, selon les données de Benzinga Pro.