Target publie des prévisions baissières au T2 2022

Selon Dennis Dick de Benzinga Pre-Market Prep, le titre a rebondit exactement là où il le devrait. Faut-il donc acheter à la baisse ?

Target publie des prévisions baissières au T2 2022
3 min de lecture

Lorsqu’une entreprise annonce de mauvaises nouvelles deux fois en quelques semaines seulement, le problème pourrait être plus grave que l’on ne le pense.

Cela est certainement le cas pour Target Corporation (NYSE:TGT), dont l’évolution des prix a été analysée minutieusement lors de l’émission PreMarket Prep de mardi.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

La dernière bombe de Target

Avant l’ouverture du 18 mai, Target a largué une bombe sur les investisseurs avec son rapport au premier trimestre. Non seulement le détaillant a manqué un énorme BPA de 3,07 dollars, n’atteignant que 2,19 dollars, mais il a également annoncé s’attendre à une faible croissance du chiffre d’affaires moyen pour l’exercice 2022.

La raison d’un taux de marge opérationnelle de 5,3 %, bien au dessous du consensus, était la pression sur les marges reflétant les actions de réduction des stocks excédentaires ainsi que la hausse des coûts de port.

Au cours de l’une de ses pires sessions jamais enregistrées, le titre a perdu 53,67 dollars, passant de 215,28 à 161,61 dollars, soit – 25 %. L’action n’a trouvé un creux négociable que quatre sessions plus tard, quant elle a atteint 145,51 dollars.

Un rebond après 4 jours

Le rallye à partir de ce creux a culminé le 27 mai à 167,20 dollars, avec la clôture la plus élevée du rebond, soit 167,14 dollars. Depuis ce jour, Target a basculé suivant l’ensemble du marché, terminant la séance de lundi à 159,67 dollars.

Toujours la même histoire

Avant l’ouverture de mardi, Target avait révélé qu’il raterait la cible des marges d’exploitation du deuxième trimestre, car il prévoyait que le chiffre serait d’environ 2 %. La firme s’attend à un taux de 5 % pour la seconde moitié de l’année.

Elle a également annoncé la mise à jour de son plan 2022, notamment en ce qui est de l’optimisation des stocks, incluant des démarques supplémentaires, la suppression des stocks excédentaires et l’annulation des commandes.

L’opinion de PreMarket Prep

Lors de la discussion au sujet de Target, le titre du détaillant avait déjà établi son creux de pré-ouverture à 143,33 dollars, avant de rebondir dans la zone des 146 dollars. La question qui restait était de savoir s’il fallait ou non essayer d’acheter à la baisse.

Le co-animateur de l’émission, Dennis Dick, s’est étonné que la société ait donné de mauvaises nouvelles pour la deuxième fois en 12 jours. Pourtant, il s’attendait au même bouleversement de la fois précédente.

« La société tente de rectifier le problème et l’action rebondit là où il le devrait, à son creux », a-t-il expliqué.

« C’est une configuration facile pour moi. Le titre a déjà remonté, et si l’ancien creux se maintient (145,51 dollars), je pense qu’il faudrait bien acheter à la baisse ».

L’auteur de cet article a convenu avec Dick qu’il était peu probable que le creux de pré-ouverture change et que les acheteurs potentiels nécessitent de trouver une entrée au-dessus de ce niveau.

Pour les investisseurs souhaitant qu’un rebond inférieur se poursuive, Target devrait atteindre 148,62 dollars, ce qui a constitué le pic du rebond pour le moment.

Mouvement des prix

Après une ouverture très faible (148 contre 159,67 dollars), l’action Target a continué de perdre du terrain. Elle a touché le fond bien avant les estimations, ainsi que l’ancien creux à 147,15 dollars, lors de la pré-ouverture, avant de faire brusquement demi-tour.

Le titre a finalement perdu 2,44 % ce mardi, clôturant à 155,98 dollars.

Cliquez ici pour regarder l’extrait de l’émission :