Les cinéastes internationaux convergent vers le pavillon de Taiwan au Marché du film de Cannes

5 min de lecture

Sissako rejoint l’équipe taïwanaise des coproductions internationales ; Wu Ke-xi annoncée comme actrice principale

TAIPEI, 28 mai 2022 /PRNewswire/ — Le Marché du film de Cannes 2022 s’est achevé le 25 mai. Cette année, l’Agence du contenu créatif de Taïwan (TAICCA) a participé au marché physique et au marché en ligne. En plus d’attirer l’intérêt et l’attention des professionnels du cinéma du monde entier, TAICCA a également organisé la toute première soirée de réseautage du cinéma taïwanais, un rendez-vous passionnant qui a réuni plus de 150 invités de l’industrie cinématographique internationale. Parmi les participants de Taïwan figuraient le réalisateur Midi Z, l’actrice WU Ke-xi, les producteurs Vincent WANG, Justine O., Anita GOU, ainsi que HU Ching-fang, directeur du Centre Culturel de Taïwan à Paris. L’objectif de la participation de TAICCA à Cannes en 2022 est d’aider à mettre en relation les acteurs de l’industrie taïwanaise avec des réseaux de personnes dans le monde entier, d’accroître les possibilités de coopération internationale et d’améliorer la visibilité de l’industrie cinématographique et télévisuelle taïwanaise afin de montrer que Taïwan peut être le meilleur partenaire d’Asie pour les équipes de production internationales.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !
150+ filmmakers gathering at Taiwan Cinema Networking Party Photo source: TAICCA

Les œuvres présentées par TAICAA au Pavillon de Taïwan cette année ont révélé l’énergie créative du cinéma et de la télévision taïwanais. De nombreux titres ayant bénéficié du soutien du programme de cofinancement international de TAICCA ont officiellement annoncé leurs projets de coproduction internationale lors du Marché du film à Cannes. Parmi eux, le thriller In My Mother’s Skin, qui a également bénéficié du soutien de l’Infocomm Media Development Authority (IMDA) de Singapour, ce qui en fait la première coproduction internationale entre les Philippines, Singapour et Taiwan. Par ailleurs, la coproduction entre Taïwan, la France, le Luxembourg et la Mauritanie, The Perfumed Hill, réalisé par Abderrahmane SISSAKO et produit par Vincent WANG, a également annoncé officiellement que la Taïwanaise WU Ke-xi était l’actrice principale du film. Les deux équipes de production se sont rencontrées à Cannes et le tournage débutera à Taïwan en septembre prochain.

En 2014, Timbuktu de SISSAKO a été sélectionné lors de la sélection officielle à Cannes, et a également remporté sept prix, dont ceux du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario original aux Césars français, et a été désigné Meilleur film en langue étrangère lors de la 87e cérémonie des Oscars. SISSAKO a déclaré que lors de sa rencontre avec le président de TAICCA, TING Hsiao-ching, à Paris en mars de cette année, il avait déjà perçu les efforts actifs de TAICCA pour faciliter les coproductions internationales. Il espère attirer l’attention sur le sort des minorités ethniques par le biais de ses films, a-t-il déclaré, notant que la liberté de l’environnement de tournage à Taiwan est très importante pour les cinéastes. En outre, l’aide du gouvernement taïwanais et des commissions cinématographiques locales, ainsi que les compétences des équipes de tournage taïwanaises, qui sont prêtes pour les coproductions, sont autant d’éléments qui incitent les équipes de production internationales à rechercher des possibilités de coopération avec Taïwan, a-t-il déclaré, ajoutant aussi que Taïwan est la base de tournage la plus appropriée en Asie.

D’autres poids lourds de l’industrie cinématographique mondiale ont visité le pavillon de Taïwan cette année, notamment le vice-président des Césars Patrick SOBELMAN, producteur de la coproduction franco-taïwanaise The Last Queen ; le réalisateur brésilien Kleber MENDONÇA Filho, producteur de Do Fish Sleep with Their Eyes Open ? ; et Shozo ICHIYAMA, producteur de la coproduction Taïwan-Japon-États-Unis Black Ox, ainsi que d’autres acteurs de l’industrie ayant travaillé sur des projets soutenus par le programme de cofinancement international de TAICCA.

À mesure que l’industrie mondiale du cinéma et de la télévision se remet progressivement de la pandémie, TAICCA saisira les opportunités liées à la reprise physique des marchés et festivals internationaux du film les plus importants, continuera à promouvoir le cofinancement et les coproductions internationales, et bénéficiera de l’attention des professionnels de l’industrie internationale. En présentant ses programmes de coproduction internationale et en nouant des liens avec l’industrie et les professionnels du monde entier, TAICCA espère apporter des perspectives et des ressources internationales à l’industrie locale, ainsi que partager le soutien de Taïwan en matière de financement, de tournage et de collaboration avec des partenaires potentiels.

propos de TAICCA ( https://en.taicca.tw/ )

L’Agence du contenu créatif de Taïwan (TAICCA), créée en juin 2019 et supervisée par le ministère de la Culture, est une organisation intermédiaire professionnelle qui s’emploie à promouvoir le développement des industries de contenu de Taïwan, notamment le cinéma et la télévision, l’édition, la musique pop, l’ACG, etc.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1827495/150__filmmakers_gathering_Taiwan_Cinema_Networking_Party__Photo_source_TAICCA.jpg