L’AFP CHOISIT IMATAG POUR SUIVRE L’UTILISATION DE SES PHOTOS

3 min de lecture

RENNES, France, 19 mai 2022 /PRNewswire/ — L’agence de presse leader vise à augmenter sa productivité et ses revenus en détectant systématiquement les utilisations de ses photos sur Internet et dans la presse.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Monitoring the publication of thousands of AFP photos per day: a task made easier thanks to IMATAG, specialist in visual content recognition.

Chaque jour plusieurs milliers d’images de l’AFP sont mises à disposition de ses clients et distributeurs pour être publiées. Ces photos vont ensuite se retrouver dans des journaux, des magazines, sur des millions de pages web, générant des milliards de vues dans les flux des réseaux sociaux et des moteurs de recherche.

Afin d’optimiser ses activités d’octroi de licences et d’application des droits d’auteur, l’AFP devait rendre compte de manière fiable des utilisations de ses images. Mais deux freins majeurs s’y opposaient : la quantité immense de publications web et imprimées, et l’absence d’informations de copyright, souvent oubliées ou effacées lors de la publication.

Après avoir longtemps cherché des solutions suffisamment fiables pour reconnaître automatiquement et sans erreur ses propres photos sur le web et dans la presse, l’AFP a adopté la solution d’IMATAG, spécialiste de la reconnaissance de contenu visuel et du filigranage invisible.

Les photos diffusées par l’AFP sont toutes marquées de façon invisible par IMATAG puis recherchées en continu sur les sites et journaux de ses clients. Chaque détection d’une photo de l’AFP est d’abord certifiée automatiquement puis consolidée dans un rapport, permettant ainsi de réinvestir, pour une meilleure productivité, le temps passé auparavant à éliminer les faux positifs.

« L’AFP s’est dotée de la meilleure technologie d’identification de photo », explique Patrice Monti, directeur commercial et marketing à l’AFP. « L’étendue de l’utilisation de nos images, révélée par la solution d’IMATAG, représente une nouvelle source de veille stratégique aux perspectives à la fois juridiques et commerciales.”

Le service doit également contribuer à la Business Intelligence de l’AFP en lui apportant une meilleure connaissance de son propre marché. « C’est pourquoi Imatag Monitor est également adopté par de grandes marques », affirme Mathieu Desoubeaux, PDG d’IMATAG. « Suivre leur propre contenu visuel en ligne est un moyen astucieux de repérer des menaces (fuites, contrefaçons, propriété intellectuelle, réputation…) ou des opportunités ».

À PROPOS D’IMATAG

Créée en 2015 pour tirer parti de son filigrane invisible breveté, IMATAG est spécialisée dans la protection et l’identification d’images. En quelques années, Imatag a convaincu de grandes entreprises du marché de la presse, ainsi que des marques, de l’intérêt de maîtriser l’utilisation de leurs images. Que ce soit pour protéger leurs droits d’auteur, lutter contre les fuites ou mieux comprendre leur marché, des dizaines de références dans le monde entier utilisent le traceur invisible d’Imatag pour identifier leur contenu. Plus d’informations sur www.imatag.com.

À PROPOS DE L’AFP

L’AFP est une agence de presse mondiale de premier plan offrant une couverture rapide, complète et vérifiée des événements qui façonnent notre monde et des problèmes qui affectent notre vie quotidienne. S’appuyant sur un réseau de collecte d’informations inégalé dans 151 pays, l’AFP est également un leader mondial de la vérification numérique. Avec 2 400 collaborateurs représentant 100 nationalités différentes, l’AFP couvre le monde en six langues, avec une qualité unique de narration multimédia couvrant la vidéo, le texte, les photos et les graphiques. Plus d’informations sur www.afp.com.

Image principale en français : https://hubs.la/Q01by-cD0

 

IMATAG, a french company specialized in visual content recognition and invisible watermarking.

 

contact@imatag.com