CGTN : Comment la population des Tonga compose-t-elle avec l’éruption volcanique et le tsunami qui a suivi?

3 min de lecture

BEIJING, 24 janvier 2022 /PRNewswire/ — Liu Xin, de CGTN, a communiqué avec le président de l’Assemblée nationale des Tonga, Fatafehi Fakafanua, pour faire le point sur la situation à la suite des éruptions volcaniques et du tsunami qui ont frappé la nation des îles du Pacifique. CGTN a été parmi les premiers médias asiatiques à discuter avec lui. Dans son interview en direct, Liu Xin a mis l’accent sur l’aspect humanitaire de la crise et sur les mesures à prendre de toute urgence pour l’atténuer.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

« Les ondes de choc traversaient tout le corps »

M. Fakafanua se rendait en Nouvelle-Zélande lorsque le volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha’apai était en phase de combustion lente. Il se trouvait en Nouvelle-Zélande lorsque le volcan est entré en éruption, et il était donc en mesure de communiquer avec le reste du monde.

Son épouse, Krystal, qui était aux Tonga, lui a raconté comment les ondes de choc ont fait vibrer tout le bâtiment où ils vivent. C’était une sensation différente de celle d’un tremblement de terre. Les ondes de choc lui ont traversé tout le corps.

Bien qu’attristé par les pertes humaines, soit trois décès confirmés le 23 janvier, M. Fakafanua a déclaré à Liu Xin que les autorités étaient soulagées que le bilan n’ait pas été plus lourd. Il a également fait part de quelques bonnes nouvelles. Il indique notamment que les écoles devraient rouvrir bientôt, probablement le 31 janvier.

Un long chemin vers le rétablissement

Cependant, les communications aux Tonga sont encore loin d’être revenues à la normale. Si les appels téléphoniques et les textos sont possibles, l’envoi d’e-mails ne fonctionne que par intermittence.

L’homme politique a estimé que les dommages causés aux infrastructures et les effets des cendres volcaniques et du tsunami se feraient probablement sentir pendant des années.

Le 21 janvier, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture lui a fait écho en déclarant que les chutes de cendres pourraient avoir des effets néfastes sur les cultures et le bétail. Environ 86 % des Tongans pratiquent une forme d’agriculture, que ce soit l’exploitation agricole, l’élevage ou la pêche.

Préoccupation majeure concernant la COVID-19 dans les efforts de secours

M. Fakafanua a affirmé que la communauté internationale avait réagi rapidement en fournissant de l’aide. Cependant, « nous avons besoin d’eau, nous avons besoin de nourriture. »

Les efforts de lutte contre la COVID-19 viendront également s’ajouter aux difficultés de recevoir de l’aide extérieure. Les Tonga, qui n’ont signalé qu’un seul cas de COVID-19 jusqu’à présent, reçoivent de l’aide étrangère sous une forme sans contact pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de nouvelles infections. Toutes les fournitures humanitaires internationales sont déposées sans que l’équipage entre en contact avec les insulaires. La Chine a envoyé rapidement une aide financière en espèces et des fournitures d’urgence le 20 janvier.

The Point with Liu Xin, le talk show phare de CGTN, est une émission de 30 minutes durant laquelle l’actualité mondiale est commentée à travers la perspective unique de Liu Xin. (387 mots) 

https://news.cgtn.com/news/2022-01-22/How-did-people-in-Tonga-feel-Liu-Xin-spoke-to-its-parliament-speaker-172hqLbzJ2o/index.html

How is Tonga coping after being battered by a volcanic eruption and ensuing tsunami?

Vidéo – https://www.youtube.com/watch?v=vJDdKjFHyv0
Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1731914/How_Tonga_coping_battered_a_volcanic_eruption_ensuing_tsunami.jpg