Octapharma souligne les défis de la gestion des inhibiteurs dans l’hémophilie A lors du 15e congrès annuel de l’European Association for Haemophilia and Allied Disorders (EAHAD) (Association européenne pour l’hémophilie et les troubles apparentés)

3 min de lecture

LACHEN, Suisse, 19 janvier 2022 /PRNewswire/ — Le symposium virtuel, qui se tiendra le mercredi 2 février 2022 à 18 h CET, racontera l’histoire de la famille Rodriguez et de leurs deux fils souffrant d’hémophilie A qui relèvent les défis de la gestion des inhibiteurs.

Octapharma logo

Le développement d’inhibiteurs pour le traitement par facteur VIII (FVIII) de remplacement continue d’être au cœur des préoccupations des personnes atteintes d’hémophilie A et de leurs familles. Ces préoccupations peuvent s’avérer particulièrement importantes dans les familles ayant des antécédents de développement d’inhibiteurs, qui ont déjà connu les difficultés de vivre avec un inhibiteur. Parmi les préoccupations, il y a le risque accru d’hémorragie et le recours à des traitements moins efficaces pour la gestion des hémorragies. Il y a donc un grand intérêt à minimiser le risque de développement d’inhibiteurs, et à trouver des approches efficaces pour éradiquer les inhibiteurs s’ils se développent.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Le symposium satellite virtuel, intitulé « A family story: Navigating key inhibitor management challenges in haemophilia A » (« Une histoire de famille : relever les principaux défis de la gestion des inhibiteurs dans l’hémophilie A » en français), mettra en lumière les défis rencontrés par Jacqueline, Justin et leurs deux fils, Justin-Rae et Jace. La session sera présidée par le médecin traitant les garçons, le Dr William Beau Mitchell de l’hôpital pour enfants de Montefiore, dans le Bronx, à New York. « Pour les parents, il est impératif que leurs enfants bénéficient d’une excellente prévention globale des hémorragies, et l’absence d’inhibiteurs est donc primordiale pour permettre un traitement efficace », a déclaré le Dr Mitchell.

Au cours du symposium, l’éminente faculté internationale de cliniciens de premier plan discutera de l’histoire de la famille Rodriguez et de son expérience avec un facteur FVIII recombinant dérivé d’une lignée cellulaire humaine. Des questions cliniques importantes, concernant notamment la nécessité de prévenir les saignements et de minimiser les inhibiteurs chez les enfants non traités auparavant, l’utilisation de l’induction de la tolérance immune (ITI) pour éradiquer les inhibiteurs, et des futures études cliniques pour la gestion des inhibiteurs seront abordées.

« En discutant avec les patients et leurs familles, nous avons appris que le développement d’inhibiteurs anti-FVIII reste une préoccupation importante », a commenté Larisa Belyanskaya, responsable du service Hématologie chez Octapharma. « Chez Octapharma, nous engageons à fournir des solutions visant à minimiser les inhibiteurs chez les personnes atteintes d’hémophilie A. »

Olaf Walter, membre du conseil d’administration d’Octapharma, a ajouté : « Chez Octapharma, nous nous consacrons à l’amélioration de la vie des patients, et le fait d’entendre en direct les expériences des patients touchés par l’hémophilie A et de leurs familles nous rappelle encore l’importance de notre travail. »

Pour en savoir plus sur les activités d’Octapharma dans le cadre du congrès virtuel EAHAD 2022, suivez ce lien.

À propos d’Octapharma

Basée à Lachen, en Suisse, Octapharma est l’un des plus grands fabricants de protéines humaines au monde, développant et produisant des protéines humaines à partir de plasma humain et de lignées cellulaires humaines.

Octapharma emploie plus de 9 000 personnes dans le monde pour soutenir le traitement de patients dans 118 pays avec des produits dans trois domaines thérapeutiques : immunothérapie, hématologie et soins intensifs.

Octapharma possède sept sites de R&D et six sites de fabrication de pointe en Autriche, en France, en Allemagne, au Mexique et en Suède, et gère plus de 160 centres de don de plasma en Europe et aux États-Unis.