Les médecins du St. David’s Medical Center sont parmi les premiers au pays à implanter une technologie de neurostimulateur pour traiter l’insuffisance cardiaque avancée

2 min de lecture

AUSTIN, Texas, 14 décembre 2021 /PRNewswire/ — Les médecins du St. David’s Medical Center sont récemment devenus parmi les premiers aux États-Unis à implanter une nouvelle technologie de neurostimulateur pour aider à traiter l’insuffisance cardiaque avancée. Le système Barostim est la seule technologie approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) permettant d’utiliser le système nerveux pour contrôler l’insuffisance cardiaque et améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Le système est doté d’un dispositif programmable placé sous la clavicule du patient qui envoie des impulsions électriques aux barorécepteurs, détectant ainsi les changements de pression dans l’artère carotide. Cela déclenche le baroréflexe, soit le principal réflexe cardiovasculaire du corps, provoquant une réponse autonome, ou involontaire, au cœur.

« Lorsque l’appareil est activé, il envoie des impulsions par électrode aux récepteurs de l’artère carotide », a déclaré le Dr Jeffrey Apple, chirurgien vasculaire à l’hôpital Cardiothoracic and Vascular Surgeons qui a effectué l’intervention au St. David’s Medical Center. « Cela amène le corps à penser que les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques fonctionnent correctement. Le cerveau répond et envoie des messages au corps pour lui dire que le cœur fonctionne correctement. Cela détend les vaisseaux sanguins, ralentit le rythme cardiaque et réduit la quantité de liquide dans le corps. »

Le traitement est conçu pour rétablir l’équilibre du système nerveux autonome et ainsi réduire les symptômes de l’insuffisance cardiaque.

« Cette approche à l’égard de l’insuffisance cardiaque est conçue pour améliorer la qualité de vie des patients, y compris ceux qui demeurent symptomatiques malgré la prise de médicaments et qui n’ont pas d’autres options thérapeutiques fondées sur des instruments », a indiqué Andrea Natale, M.D., F.H.R.S., F.A.C.C., F.E.S.C., électrophysiologiste cardiaque et directeur médical exécutif du Texas Cardiac Arrhythmia Institute au St. David’s Medical Center. « Cela leur permet de vivre au quotidien avec moins de limitations. »

Contact pour les médias :
Matt Grilli
Elizabeth Christian, Relations publiques
MGrilli@EChristianPR.com
512-498-3192