IFF 2021 : l’économie mondiale devrait croître de 5,9 % en 2021 en raison de la stimulation fiscale et de l’accommodation monétaire dans le contexte de la pandémie

3 min de lecture

GUANGZHOU, Chine, 4 décembre 2021 /PRNewswire/ — L’International Finance Forum (IFF) a publié aujourd’hui son premier “IFF Global Finance and Development Report”, dont l’objectif est d’analyser, de décrire et de prévoir les perspectives économiques mondiales, les risques et les priorités stratégiques. Le rapport montre que l’économie mondiale a connu un rebond grâce à l’extension de la couverture vaccinale, à la poursuite des mesures de relance budgétaire et à l’accommodation monétaire.

Plus précisément, l’IFF estime que l’économie mondiale devrait croître de 5,9 % cette année, retrouvant ainsi son niveau d’avant la pandémie en 2019. L’économie mondiale a connu un fort rebond au cours du premier semestre de cette année, mais la dynamique de croissance s’est ralentie au cours du second, en raison de l’apparition du variant Delta, plus contagieux, dans de nombreuses régions du monde. La reprise reste sur la bonne voie, même si le rythme varie toujours d’un pays à l’autre.


Toutefois, la forte reprise a entraîné une hausse des prix dans de nombreux pays. Selon les estimations de l’IFF, l’inflation mondiale des prix à la consommation devrait atteindre 4,5 % cette année, et se modérer à 3,8 % en 2022, à mesure que les écarts entre l’offre et la demande se réduisent.

« Malgré l’élan de la reprise économique mondiale, il existe encore d’importants risques de baisse pour l’année à venir », a déclaré Zhuang Juzhong, économiste en chef de l’IFF et ancien économiste en chef adjoint de la Banque asiatique de développement. « Un déploiement des vaccins plus lent que prévu, notamment dans les pays en développement, et davantage de mutations du virus pourraient entraîner la résurgence d’épidémies dans le monde entier, amenant les gouvernements à réimposer des mesures de confinement strictes, ralentissant ainsi la croissance. »

En 2022, l’économie mondiale devrait connaître une croissance de 4,7 %, soutenue par les politiques fiscales et monétaires en cours et l’extension de la couverture vaccinale, selon le rapport de l’IFF. Cependant, une inflation plus élevée et plus persistante pourrait entraîner des ajustements brusques de l’orientation de la politique monétaire dans les pays développés, a averti l’IFF, ajoutant que les tensions géopolitiques pourraient également peser sur la reprise.

L’IFF a également souligné dans son rapport que la pandémie laisse des traces durables sur le développement social et humain dans le monde entier, car elle a perturbé la lutte mondiale contre l’extrême pauvreté et accru les inégalités de revenus.

Pour résoudre les problèmes actuels et assurer des perspectives stables, l’IFF a demandé à la communauté internationale de travailler ensemble pour accélérer l’utilisation des vaccins, assurer la stabilité des politiques monétaires, éliminer les tensions commerciales, stimuler les financements écologiques et accélérer le soutien aux nations à faible revenu.

Pour consulter l’intégralité du rapport, veuillez vous rendre à l’adresse suivante : http://iff.org.cn/uploads/2021GAM/GFAD-report20211202.pdf