Les cryptos se redressent après l’effet Omicron

Les investisseurs en cryptos reprennent du courage après la panique semée par la découverte d’un nouveau variant du coronavirus, encore plus contagieux que Delta.

Les cryptos se redressent après l’effet Omicron
3 min de lecture

Le bitcoin (CRYPTO:BTC) s’est échangé presque à plat lundi soir, alors que la capitalisation boursière mondiale de la cryptographie a augmenté de 1,85 % à 2,62 billions de dollars.

Ce qui s’est passé

Le premier jeton de la crypto-sphère demeure dans le rouge, enregistrant une baisse journalière de 0,05 %, ce qui lui fait toucher 57 739,04 dollars. Cependant, son pris a augmenté de 2,03 % depuis mardi dernier.


Le cours de l’éthereum (CRYPTO:ETH) a augmenté de 2,27 % à 4 451,96 dollars, soit + 8,10 % sur une période de sept jours.

Enfin, le dogecoin (CRYPTO:DOGE) a bondi de 4,18 % à 0,22 dollar, perdant cependant 1,59 % sur une base hebdomadaire, tandis que son rival, le shiba inu (CRYPTO:SHIB) a bondi de 9,13 % à 0,0004372 dollars, soit + 0,34 % en sept jours.

Selon les données de CoinMarketCap, les meilleurs gagnants cryptos à 24 heures au moment de la publication de cet article étaient le tezos, le stacks, le polygon et le shiba inu.

Les trois premiers ont bondi respectivement de 23,15 % à 5,72 dollars, de 14,29 % à 2,22 dollars et de 10,62 % à 1,84 dollar.

Pourquoi cela est important

Le bitcoin a récupéré 7,8 % de sa valeur contre le creux de 53 576,74 dollars enregistré vendredi, faisant preuve d’une bonne reprise au fur et à mesure que les inquiétudes provoquées par Omicron s’atténuent.

Lundi, le président Joe Biden a abordé le sujet du nouveau variant du coronavirus, exhortant les américains à ne pas paniquer et promettant qu’il n’y aurait pas de reconfinement, rapporte Reuters.

Le PDG de Pfizer Inc (NYSE:PFE), Albert Bourla, a annoncé que le travail du laboratoire sur son antiviral oral ne sera pas affecté par le variant Omicron et s’est dit confiant que la société sera en mesure de fournir un nouveau vaccin, le cas échéant, en moins de 100 jours.

« Le bitcoin fait partie du large éventail des risques d’aujourd’hui qui découlent de l’atténuation des craintes liées à la Covid-19 et il aura probablement du mal à retrouver son rythme de croissance jusqu’à ce que les résultats de l’efficacité du vaccin dans les semaines à venir confirment que les pays où la couverture vaccinale est élevée devront retourner aux mesures de confinement », a écrit Edward Moya, analyste de marché senior chez Oanda, dans une note envoyée par courriel.

Selon l’expert, la vente de cryptos était une « réaction excessive » et les acheteurs « réapparaissent rapidement », alors que les commerçants réévaluent l’impact du nouveau variant.

Entre-temps, le premier jeton de la crypto-sphère continue de sortir des échanges, un indicateur que le BTC fait l’objet d’un stockage à long terme.

Maartunn, un analyste de CryptoQuant, a présenté un graphique représentant le ratio d’échange, qui mesure le rapport entre l’offre disponible et indisponible sur les échanges.

Tableau indiquant le ratio d’échange — Avec l’aimable autorisation de Maartunn

Actuellement, le prix est en baisse, tandis que le ratio est en hausse. Selon Maartunn, le prix devrait suivre l’indicateur « le plus tôt possible ».

De plus, l’indice Korea Premium – ou la « prime Kimchi », qui mesure l’écart de prix entre les bourses sud-coréennes et les autres échanges – a atteint 7 % dimanche 28 novembre, touchant un nouveau record depuis mai 2021. Actuellement, il oscille autour de 5 %, ce qui indique que les investisseurs de détail participent au marché des crypto-monnaies, soutient un tweet de CryptoQuant.

Évolution de la « prime Kimchi » —Avec l’aimable autorisation de CryptoQuant

« Sheldon The Sniper », un trader de crypto-monnaies actif sur Twitter, a déclaré lundi que, d’après le tableau ETH/BTC, l’éther surpasserait le BTC au prochain cycle.