Regal Cinemas : feu vert aux paiements cryptos

Après AMC, la deuxième plus grande chaîne de cinémas américaine commencera à accepter, entre autres, le bitcoin et le dogecoin pour les billets et les concessions.

Regal Cinemas : feu vert aux paiements cryptos
2 min de lecture

Regal Cinemas, une filiale de la chaîne de cinémas multiplexes britannique Cineworld Group plc (OTC:CNNWF), vient de rejoindre le club crypto.

Ce qui s’est passé

La société a déclaré qu’elle accepterait les crypto-monnaies comme moyen de paiement pour les billets et dans ses stands de concession, dans le cadre d’un partenariat avec la plateforme de paiement digital Flexa, selon un communiqué publié mardi matin.


Parmi les jetons pris en charge figurent certaines crypto-monnaies, y compris le bitcoin (CRYPTO:BTC), l’éther (CRYPTO:ETH), le litecoin (CRYPTO:LTC) et le dogecoin (CRYPTO:DOGE).

Regal permettra également aux clients de payer avec des dollars numériques et des pièces stables, notamment le USD coin (CRYPTO: USDC), le dai (CRYPTO:DAI) et le gemini dollar (CRYPTO:GUSD), ainsi que des jetons numériques, dont le chainlink (CRYPTO:LINK), le cosmos (CRYPTO:ATOM) et le basic attention token (CRYPTO:BAT).

“Regal comprend que les actifs numériques sont une forme de valeur en croissance rapide et de plus en plus importante. En adoptant les monnaies digitales pour le paiement dans ses cinémas, Regal offre plus de commodité et de choix aux cinéphiles que jamais auparavant”, a affirmé la société.

Pourquoi cela est important

Les crypto-monnaies, bien que traversant une phase de consolidation, ont connu un vaste succès cette année et une adoption généralisée accrue pourrait alimenter davantage leur élan.

Regal possède l’un des chaîne de cinémas les plus vastes et les plus diversifiés aux États-Unis, compte 6 885 écrans dans 514 cinémas dans 42 États, ainsi qu’à Washington, DC et Guam.

AMC Entertainment Holdings Inc. (NYSE:AMC), le leader américain des cinémas, accepte déjà le bitcoin, l’éther, le bitcoin cash (CRYPTO:BCH) et le litecoin.

En effet, après des mois de railleries, le PDG du groupe, Adam Aron, avait annoncé la bonne nouvelle sur Twitter le 11 novembre, ajoutant que la société pourrait bientôt prendre en charge le dogecoin aussi. Les cryptos représentaient déjà 14 % des transactions en ligne d’AMC, avait-il expliqué.