Avalanche vs Ethereum : que les jeux commencent

Le jeton créé par Emin Gün Sirer peut bien rivaliser avec le doge et le shiba en termes de capitalisation boursière, mais il a un véritable compte à régler avec l’éther.

Avalanche vs Ethereum : que les jeux commencent
3 min de lecture

Le fondateur du projet Avalanche (CRYPTO:AVAX), ainsi que PDG d’Ava Labs, Emin Gün Sirer, a déclaré dimanche que la crypto-monnaie « résoudra ses problèmes mineurs d’ingénierie moindres sans sourciller », raillant l’encombrement d’Ethereum (CRYPTO: ETH).

Ce qui s’est passé

Philippe Castonguay, chef de produit chez Horizon Blockchain Games,

avait écrit sur Twitter que les blocs d’Avalanche « seront également encombrés » et que ce n’était un secret pour personne que toutes les chaînes seront « finalement surchargés au fur et à mesure que l’adoption des cryptos se répande. Quiconque affirme le contraire ment ».

Gün Sirer a répondu qu’il n’arrêtait pas d’entendre qu’un jour « Avalanche sera aussi lent qu’Ethereum ».

Les tweets du fondateur d’Avalanche ont attiré l’attention du développeur principal d’Ethereum, Péter Szilágyi , qui lui a demandé pourquoi alors son projet utilise le code de l’équipe Ethereum.

Gün Sirer a répliqué qu’il respectait Szilágyi et son travail qui, selon lui, étaient « sans égal », ajoutant toutefois que les problèmes d’évolutivité nécessitent d’une approche holistique. Szilágyi a rétorqué que définir la mise à l’échelle un « problème mineur d’ingénierie » dépasse l’esprit des logiciels open source.

Pourquoi cela est important

Dimanche matin, l’avalanche a surpassé le dogecoin (CRYPTO:DOGE), devenant la dixième crypto-monnaie par capitalisation boursière.

Au moment de la publication de cet article, l’AVAX affichait une valorisation de 30,04 milliards de dollars, tandis que celle du DOGE s’élevait à 29,48 milliards de dollars, selon les données de CoinMarketCap.

Le jeton a également surperformé le soi-disant « tueur de dogecoin », le shiba inu (CRYPTO: SHIB), la douzième crypto-monnaie par capitalisation boursière (24 milliards de dollars).

Après avoir atteint dimanche un sommet historique de 146,22 dollars, l’AVAX est retombé de 8,01 %, enregistrant une flambée de 3 621,42 % depuis le début de l’année.

Le prix du jeton a augmenté de 6,02 % à 136,80 dollars au cours des dernières 24 heures, alors que le DOGE et le SHIB ont reculé respectivement de 2,84 % à 0,2231 dollar et de 5,51 % à 0,00004377 dollar.

L’avalanche est appelé souvent « tueur d’Ethereum ». Sa fortune repose sur la congestion et l’augmentation des frais de transaction du réseau Ethereum, alors que la popularité de la finance décentralisée (DeFi) et des jetons non fongibles (NFT) monte en flèche.

Les frais de transaction moyens d’Ethereum s’élèvent actuellement à 38,10 dollars, contre 2,317 dollars il y a un an, selon les données de Bitinfocharts, le coût de l’énergie ayant entre-temps flambé de 1 544,37 %.

En revanche, les transactions les plus rapides sur le réseau Avalanche coûtent 0,095 dollar, selon Cointool.