L’engagement des territoires d’outre-mer du Royaume-Uni en matière de changement climatique

3 min de lecture

LONDRES, 5 novembre 2021 /PRNewswire/ — Nous, les gouvernements des territoires d’outre-mer du Royaume-Uni, sommes les gardiens d’habitats d’importance internationale qui s’étendent sur le globe, de l’Antarctique aux Caraïbes, de l’Atlantique Sud à l’océan Indien. Avec le Royaume-Uni, nous représentons le cinquième plus grand domaine marin du monde, plus de 90 % de la biodiversité du Royaume-Uni et nous sommes essentiels pour que le Royaume-Uni respecte son engagement de protéger 30 % des océans du monde d’ici 2030. Les changements climatiques auront un impact profond sur nos environnements, nos économies et nos sociétés. Si nous n’agissons pas, ce n’est pas seulement nous, mais aussi nos enfants et toutes les générations à venir qui en pâtiront. Pour surmonter la crise climatique à laquelle nos communautés sont confrontées, nous devons renforcer la solidarité internationale et harmoniser nos actions.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

 

UKOTA Logo

 

En tant que communautés côtières et insulaires, nos économies dépendent du maintien d’environnements marins et terrestres sains et durables. Nous nous engageons à prendre des mesures pour protéger nos ressources halieutiques et pour conserver et, dans la mesure du possible, restaurer nos écosystèmes marins et notre biodiversité. En nous appuyant sur le bon travail déjà entrepris par les territoires d’outre-mer, nous réaffirmons une alliance pour prendre des mesures afin de lutter contre les effets néfastes de la pollution plastique et des déchets marins, souvent dus à l’impact d’autres pays sur nos côtes.

Notre biodiversité, terrestre et marine, soutient non seulement notre bien-être, mais contribue également à notre singularité, à notre lutte contre le changement climatique basée sur la nature et est importante pour ceux d’entre nous pour qui le tourisme contribue de manière significative à nos économies.

Il est impératif que toutes les nations donnent la priorité à ces actions pour empêcher une nouvelle accélération du réchauffement climatique d’origine humaine, et s’engagent collectivement à développer des mesures préventives pour que la température de surface ne dépasse pas une augmentation de 1,5°C.

Nous, en tant que territoires individuels, nous engageons à travailler avec le gouvernement britannique pour développer des actions menées par les territoires qui s’attaquent aux défis spécifiques que le changement climatique pose à chacun d’entre nous, à utiliser nos océans et nos ressources naturelles de manière durable, pour le bénéfice des générations actuelles et futures, et à prendre des mesures pour protéger et restaurer notre biodiversité.

En tant que territoires d’outre-mer, nous nous engageons à travailler avec d’autres dans un esprit de coopération afin d’obtenir des résultats significatifs de la COP26 qui feront une différence tangible dans la lutte contre les impacts du changement climatique dans nos territoires.

*Note à l’attention de la rédaction : les îles Malouines sont en pleine élection générale ; après l’élection, il est prévu que les îles Malouines acceptent l’engagement.

Vidéo – https://app.box.com/s/6o1rrxytef66gmfg5skbtldho9122l5q