CGTN : Le rêve d’hiver rencontre le rêve chinois : la Chine tient ses promesses olympiques

6 min de lecture

PÉKIN, 27 octobre 2021 /PRNewswire/ — En 1908, le magazine Tianjin Youth soulevait une question : « Quand la Chine pourra-t-elle accueillir les Jeux olympiques ? » Alors que le compte à rebours de 100 jours commence pour les Jeux olympiques d’hiver 2022 à Pékin, le rêve olympique centenaire est sur le point de se réaliser une fois de plus.

Le symbole des Jeux olympiques d’hiver 2022 à Pékin s’intitule « Winter Dream » (« rêve d’hiver »), ce qui est un signe annonciateur de la réalisation du rêve de Jeux olympiques d’hiver de la Chine : encourager un plus grand nombre de Chinois à pratiquer des sports d’hiver, faire de la Chine une puissance sportive et promouvoir les sports d’hiver et le mouvement olympique dans le monde entier.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Étant un grand amateur de sport lui-même, le président chinois Xi Jinping a exposé à plusieurs reprises sa conception du sport et pris la tête des efforts visant à faire de la Chine une puissance sportive, un objectif qu’il a décrit comme faisant partie du rêve chinois de rajeunissement national.

La promesse solennelle de la Chine

« Beijing ! » Le 31 juillet 2015, la ville a été choisie pour la deuxième fois de son histoire en tant que ville hôte des Jeux olympiques, faisant de la capitale chinoise la première ville au monde à accueillir à la fois les Jeux olympiques d’été et d’hiver.

De la candidature à la préparation des Jeux olympiques d’hiver, le président Xi a joué un rôle de premier plan.

Quelques heures avant que les membres du Comité international olympique (CIO) ne votent, Xi a prononcé son discours à la télévision en déclarant : « Les Jeux olympiques d’hiver 2022, s’ils sont organisés en Chine, stimuleront les échanges et la compréhension mutuelle entre les Chinois et les autres civilisations du monde. Ils encourageront plus de 1,3 milliard de Chinois à s’adonner aux sports d’hiver avec intérêt et passion, et leur donneront une nouvelle occasion de contribuer à faire avancer le mouvement olympique et à promouvoir l’esprit olympique. » 

Le président chinois a inspecté à plusieurs reprises les préparatifs des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2022 à Pékin et à Zhangjiakou, dans la province du Hebei (nord). Il a réaffirmé l’importance d’offrir des Jeux olympiques « fantastiques, extraordinaires et excellents » en 2022 avec une approche « verte, inclusive, ouverte et propre ».

Qu’il s’agisse d’inspirer toute une génération d’amateurs de sports d’hiver ou de mettre sur pied des Jeux respectueux de l’environnement et durables, la Chine tient les promesses de sa candidature.

Développement durable

Guidé par la vision du président Xi, Pékin-2022 a publié l’année dernière son plan de développement durable, qui s’articule autour de trois axes : un impact environnemental positif, un nouveau développement pour la région et une vie meilleure pour la population.

Les Jeux de 2022 seront les premiers de l’histoire des Jeux olympiques à adopter la technologie de refroidissement direct transcritique au dioxyde de carbone pour fabriquer de la glace, ce qui permettra d’économiser plus de 40 % de l’énergie consommée par la méthode traditionnelle.

Il ne s’agit que de l’une des 119 mesures spécifiques, regroupées en 12 actions, détaillées dans le plan de développement durable.

Lors d’une tournée d’inspection, le président Xi a déclaré que les Jeux olympiques d’hiver de 2022 serviront de moteur au développement coordonné de Pékin, de Tianjin et de la province du Hebei.

Cette promesse est conforme à l’agenda olympique 2020 du CIO, qui vise à intégrer les Jeux olympiques dans le plan de développement à long terme d’une ville ou d’une région.

Chongli était autrefois un comté extrêmement pauvre de Zhangjiakou, dont les revenus agricoles étaient limités. En 2015, 16,8 % des 100 000 résidents de ce comté ont été classés comme vivant sous le seuil de pauvreté national chinois.

Mais cette ville montagneuse, où se dérouleront la plupart des épreuves sur neige des Jeux olympiques d’hiver de 2022, s’est transformée en un paradis pour les skieurs. En 2019, le New York Times a désigné Chongli comme l’une des 52 destinations de ski à visiter.

En mai 2019, le comté est officiellement sorti de la pauvreté. Près de 30 000 des 126 000 habitants de Chongli sont employés par des stations de ski ou des entreprises et organisations connexes.

« Les Jeux représentent un formidable atout pour accélérer certains développements à long terme. C’est le cas avec Pékin-2022. Nous avons beaucoup appris » a déclaré Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux olympiques.

Construire une puissance sportive

« Le sport est un moyen important d’améliorer la santé des gens, de répondre à leurs aspirations à une vie meilleure et de faciliter le développement humain global », a déclaré le président Xi. Cela explique pourquoi ce dernier est désireux de faire de son pays une puissance sportive.

Xi a exhorté le pays à profiter de la préparation des Jeux olympiques d’hiver de Pékin pour promouvoir la popularisation et le développement des sports de glace et de neige. Cette vision est en train de devenir une réalité.

Les sports d’hiver en Chine étaient autrefois considérés comme un passe-temps étranger et onéreux, mais grâce à la volonté du président Xi d’impliquer 300 millions de personnes dans les sports d’hiver d’ici 2025, un nombre croissant de personnes se lancent désormais sur les patinoires et les pistes de ski.

Il y a cinq ans, il n’y avait que 460 stations de ski en Chine. Pour rendre le ski plus accessible au public, le pays a accéléré la construction d’installations et le chiffre a atteint 770 à la fin de l’année 2019.

Quelque 2 000 écoles primaires et secondaires à travers le pays avaient inclus les sports d’hiver dans leur programme à la fin de l’année 2020.

Ces mesures de promotion des sports de masse sont une excellente manifestation des propos de Xi : « Le fondement de la construction d’une puissance sportive réside dans les sports de masse. » 

« Le président Xi1 est un vrai champion et je veux lui donner un ensemble de médailles parce qu’il a une vision claire du rôle important du sport dans la société, et de l’importance du sport pour l’éducation des jeunes », a commenté le président du CIO, Thomas Bach, dans une interview.

https://news.cgtn.com/news/2021-10-26/Winter-Dream-meets-Chinese-Dream-China-delivers-on-Olympic-promises-14FEKl6xHJS/index.html