BioVaxys dépose une demande de brevet aux États-Unis pour un vaccin « pan-sarbecovirus »

8 min de lecture

VANCOUVER, Colombie-Britannique, 22 octobre 2021 /PRNewswire/ — BioVaxys Technology Corp. (CSE: BIOV), (FRA:5LB), (OTCQB:BVAXF) (« BioVaxys » ou la « Société »), a annoncé aujourd’hui qu’elle avait déposé auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis (« USPTO ») une demande de brevet provisoire pour sa plateforme de vaccin contre les antigènes viraux hapténisés afin d’obtenir une large réponse immunitaire réactive contre la plupart ou la totalité des sarbecovirus, la famille des coronavirus qui comprend le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

BIOVAXYS_Logo

Une étude récente1 publiée dans le New England Journal of Medicine (« NEJM ») a évalué des volontaires humains qui avaient une immunité naturelle au SRAS-Cov-1 (un coronavirus semblable au SRAS-CoV-2 mais présentant une mortalité plus élevée) et qui ont été immunisés contre le SRAS-CoV-2 au moyen d’un vaccin à ARNm largement utilisé. Apparu en 2003, le SRAS-Cov-1 est souvent considéré comme ayant provoqué la première pandémie mondiale du 21e siècle2. Les résultats de l’étude ont été surprenants : les personnes qui avaient reçu le vaccin avaient des anticorps neutralisants non seulement contre le SRAS-CoV-1 et le SRAS-CoV-2, mais également contre huit autres sarbecovirus, y compris les sarbecovirus zoonotiques émergents qui pourraient avoir un futur potentiel pandémique. Cette réactivité croisée était due à des similitudes dans la protéine S (ou protéine Spike). Les sarbecovirus, comme le SRAS-CoV-1 et le SRAS-CoV-2, se lient tous au récepteur ACE2, ce qui les rend très transmissibles.


Biovaxys a l’intention de tirer parti de sa plateforme de vaccins à protéines virales hapténisées pour induire l’immunité contre tous les ou la plupart des sarbecovirus en immunisant les personnes convalescentes à la suite d’une infection documentée par le virus COVID-19, ou ayant bénéficié d’un cycle complet de vaccination contre la COVID-19 reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé. Biovaxys souhaite procéder à cette immunisation en utilisant un nouveau vaccin composé de la protéine S du SRAS-CoV-1 modifiée par le dinitrophényl (« DNP »).

Le Dr David Berd, médecin en chef de BioVaxys, a déclaré : « Les scientifiques rêvent d’un vaccin « pan-coronavirus » qui protégerait la population contre tout virus respiratoire semblable au SRAS, qui risquerait à l’avenir de muter et d’émerger, en ayant pour origine une espèce animale sauvage. Notre approche pourrait permettre de constituer un vaccin « pan-sarbecovirus » qui protégerait les êtres humains contre un sous-groupe très dangereux de coronavirus susceptible d’émerger de la faune sauvage et de causer autant de dévastation que la COVID-19. »

James Passin, président-directeur général de Biovaxys, a déclaré : « Il y a eu plus de 217 millions de guérisons à la suite de cas confirmés de COVID-19 (www.statista.com) et 6,6 milliards de doses de vaccin administrées contre la COVID-19 (Bloomberg, 15 octobre 2021) ; cette population cible totale de près de 4 milliards de personnes représente une opportunité commerciale massive pour le vaccin de rappel pan-sarbecovirus proposé. Ce dernier a en effet le potentiel de conférer des anticorps neutralisants à réaction croisée, non seulement contre tous les variants du virus COVID-19 mais également contre de futurs et dangereux sarbecovirus zoonotiques. » 

Par souci de clarté, BioVaxys ne fait aucune déclaration explicite ou implicite selon laquelle elle a actuellement la capacité de traiter le virus SARS-CoV-2.

1) N Engl J Med 2021; 385:1401-1406 DOI: 10.1056/NEJMoa2108453

2) Journal of Emerg Infect Dis. 2004 Nov; 10(11), SARS, the First Pandemic of the 21 Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, Georgia, USA;

 Boston Public Health Commission, Boston, Massachusetts, USA

st Century James W. LeDucCenter for Disease Control & Prevention, Atlanta GA and M. Anita Barry, Boston Public Health Commission, Boston, MA Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, Georgia, USA;

Boston Public Health Commission, Boston, Massachusetts, USA

Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, Georgia, USA;

Boston Public Health Commission, Boston, Massachusetts, USA

À propos de BioVaxys Technology Corp.

Basée à Vancouver,  BioVaxys Technology Corp. (www.biovaxys.com) est une société de biotechnologie axée sur la phase clinique, enregistrée en Colombie-Britannique, qui développe des plateformes de vaccins viraux et oncologiques, ainsi que des immunodiagnostics. La société souhaite développer un vaccin contre le SARS-CoV-2 en se fondant sur sa technologie de protéine virale hapténisée et prévoit un essai clinique portant sur son vaccin autologue à base de cellules hapténisées utilisé conjointement avec des inhibiteurs de point de contrôle anti-PD1 et anti-PDL-1 qui seront d’abord mis au point pour le cancer des ovaires de stade III/stade IV. Un diagnostic (le CoviDTH®) est également en cours de développement pour évaluer la présence ou l’absence d’une réponse immunitaire des cellules T au SARS-CoV-2, le virus qui provoque la COVID-19. BioVaxys a déposé plusieurs brevets américains et a des demandes de brevets en attente liés à son vaccin contre le cancer. Des demandes de brevet sont en cours d’examen concernant son vaccin contre le SARS-CoV-2 (Covid-19) et ses technologies diagnostiques. Les actions ordinaires de BioVaxys sont cotées à la Bourse des valeurs canadiennes (CSE) sous le symbole boursier « BIOV » et se négocient à la Bourse de Francfort (FRA: 5LB) et aux États-Unis (OTCQB: BVAXF).

AU NOM DU CONSEIL

Signé « James Passin »

James Passin, PDG
+1 646 452 7054

Mise en garde concernant les informations à caractère prospectif 

Ce communiqué de presse contient certaines « informations à caractère prospectif » et « déclarations à caractère prospectif » (collectivement, « les déclarations prospectives ») au sens de la Loi canadienne et américaine de 1995 portant sur la réforme des contentieux en matière de valeurs mobilières (United States Private Securities Litigation Reform Act of 1995). Toutes les déclarations autres que les déclarations de données historiques incluses dans le présent communiqué de presse, sans aucune limitation, celles concernant la situation financière de la Société pour les opérations futures, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont souvent, mais pas toujours, reconnaissables à l’emploi de termes tels que « s’attend à », « prévoit », « croit », « a l’intention de », « estime », « éventuel », « possible » et d’expressions similaires, ou de déclarations selon lesquelles des événements, des conditions ou des résultats « se produiront », « peuvent », « pourraient » ou « devraient » se produire ou être atteints. Les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse concernent, entre autres, la réalisation de l’étude sur le modèle murin, l’approbation réglementaire d’une étude de phase I portant sur son vaccin candidat BVX-0320 chez l’être humain et le développement global des vaccins de BioVaxys, y compris tout vaccin protéique hapténisé contre le SARS-CoV-2. Rien ne garantit que ces déclarations s’avèrent exactes et les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives reflètent les croyances, opinions et prévisions à la date à laquelle les déclarations sont faites et sont fondées sur un certain nombre d’hypothèses et d’estimations, principalement l’hypothèse que BioVaxys réussira à développer et à tester des vaccins, qui, bien qu’elles soient considérées comme non négligeables par la Société, sont intrinsèquement soumises à d’importantes incertitudes et contingences commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales, y compris, entre autres, le risque que les vaccins de BioVaxys ne se montrent pas efficaces ou ne reçoivent pas les approbations réglementaires requises. En ce qui concerne l’activité de BioVaxys, il existe un certain nombre de risques qui pourraient affecter le développement de ses produits biotechnologiques, comprenant, entre autres, le besoin de capitaux supplémentaires pour financer les essais cliniques, son manque d’expérience, l’incertitude quant à savoir si ses produits clôtureront le long, complexe et coûteux processus d’essai clinique et d’approbation réglementaire en vue de faire approuver de nouveaux médicaments nécessaires à l’autorisation de mise sur le marché, l’incertitude quant à savoir si son immunothérapie cellulaire autologue peut être développée pour obtenir des produits efficaces et sans danger et, si oui, si ses produits vaccinaux seront commercialement acceptés et rentables. Il existe également des risques pouvant affecter les dépenses, les retards, les incertitudes et les complications généralement rencontrés par les entreprises biopharmaceutiques en phase de développement, les obligations financières et de développement dans le cadre d’accords de licence afin de protéger ses droits sur ses produits et ses technologies, l’obtention et la protection de nouveaux droits de propriété intellectuelle, la prévention des risques causés à des tiers et de leur dépendance à l’égard des produits fabriqués par des tiers.

La Société décline toute responsabilité quant à la mise à jour des déclarations prospectives fondées sur les croyances, opinions, prévisions ou autres facteurs, dans l’éventualité d’un possible changement, sauf si la loi l’exige.

Contacts pour les médias BioVaxys Technology Corp.

Gina Cestari, vice-présidente senior
 Relations publiques 6 Degrees
+1 917 797 7904
gcestari@6degreespr.com