Kedrion Biopharama se développe en Amérique du Nord en finalisant l’acquisition de Prometic

3 min de lecture

Lancement prévu du tout premier traitement approuvé par la FDA pour les patients souffrant d’une déficience congénitale en plasminogène

LUCCA, Italie, 18 octobre 2021 /PRNewswire/ — Kedrion Biopharma, la société biopharmaceutique internationale à croissance rapide qui produit et distribue des traitements dérivés du plasma pour les maladies rares, a annoncé qu’elle avait terminé l’acquisition en Amérique du Nord de l’entreprise de sciences de la vie Prometic.


 

Kedrion Biopharma Logo

 

Prometic, qui compte une équipe de 130 employés à Laval, au Québec, a mis au point le tout premier traitement approuvé par la FDA pour la déficience congénitale en plasminogène. Le nouveau médicament, appelé Ryplazim®,, a été approuvé pour le traitement de toutes les manifestations cliniques de la déficience en plasminogène, qui peut entraîner la cécité, une insuffisance respiratoire et d’autres complications graves.

L’entreprise travaille maintenant à un lancement aux États-Unis début 2022.

« Nous sommes très heureux d’avoir réalisé cette acquisition importante et stratégique, qui apportera des thérapies dont les patients souffrant de cette maladie rare ont cruellement besoin », a déclaré Paolo Marcucci, président de Kedrion Biopharma.

La transaction Prometic, a ajouté M. Marcucci, « fait partie de notre stratégie visant à approfondir notre engagement et à étendre notre présence en Amérique du Nord, d’où nous tirons déjà près de la moitié des revenus de notre groupe. »

Avec l’acquisition de Prometic BioTherapeutics Inc, Kedrion a finalisé une série de transactions qui ont débuté en juin dernier avec l’annonce de l’acquisition, auprès de Liminal Biosciences Inc. cotée au Nasdaq, de l’usine de purification du plasma située à Laval, au Québec, et de la licence de distribution du nouveau produit aux États-Unis.

« L’accord avec Prometic apporte une nouvelle technologie de purification de pointe à notre groupe », a déclaré M. Marcucci. « Mais surtout, il nous permet d’atteindre des patients qui souffrent depuis longtemps et qui, jusqu’à aujourd’hui, ne disposaient d’aucun traitement efficace pour cette maladie souvent débilitante qu’est la déficience congénitale en plasminogène. »

Val Romberg, PDG de Kedrion, a également déclaré que l’aspect le plus important de l’acquisition de Prometic était la possibilité d’atteindre les patients dans le besoin : « Le Ryplazim est très important car il nous permet vraiment de remplir notre mission qui consiste à donner la priorité aux patients. Il s’agit du premier médicament à être approuvé par la FDA pour le traitement de la rare déficience congénitale en plasminogène de type 1, et nous sommes donc très honorés de contribuer à accélérer la mise sur le marché de ce produit. »

M. Romberg a noté qu’en plus de l’usine de Laval au Québec, Kedrion avait également acquis deux centres de collecte de plasma à Amherst, dans l’État de New York, et à Winnipeg, dans le Manitoba. « Nous sommes ravis que de nouveaux collègues rejoignent la famille Kedrion, et nous sommes impatients de travailler ensemble pour mettre ce nouveau traitement à la disposition des patients le plus rapidement possible », a-t-il déclaré.