Mars s’engage à prendre de nouvelles mesures en faveur du climat afin de parvenir à zéro émission nette dans l’ensemble de sa chaîne de valeur

14 min de lecture
  • L’entreprise s’est fixé un nouvel objectif climatique fondé sur la science afin de parvenir à zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) sur l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici 2050, y compris toutes les émissions de portée 3 (telles que définies par l’initiative SBTi) comme celles créées par l’agriculture et les fournisseurs, jusqu’aux émissions des consommateurs utilisant ses marques domestiques emblématiques telles que Ben’s Originals, M&M’s et Royal Canin.
  • Le nouvel engagement accélère les objectifs à long terme actuels que Mars s’est fixés : réduire les émissions absolues de l’ensemble de son empreinte commerciale, éliminer la déforestation de sa chaîne d’approvisionnement et passer aux énergies 100 % renouvelables. La rémunération des cadres sera fortement liée à l’action climatique et les plus de 20 000 fournisseurs de la chaîne de valeur de Mars sont incités à passer à l’action et à prendre leurs propres engagements.
  • Grant F. Reid, PDG de Mars, affirme que l’objectif du net zéro ne peut être « adapté à sa finalité » qu’en couvrant l’ensemble de l’empreinte GES – il avertit l’industrie que les objectifs à long terme ne doivent pas servir d’excuse à « l’inaction et aux retards ».
  • Cette annonce intervient alors que la plus grande marque de l’entreprise, Royal Canin, s’engage à être certifiée neutre en carbone d’ici 2025, lançant ainsi une nouvelle initiative majeure pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et prendre des mesures immédiates de protection du climat.

MCLEAN, Virginie, 7 octobre 2021 /PRNewswire/ — Mars, Incorporated a annoncé aujourd’hui son engagement à atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre dans l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici 2050, s’alignant ainsi sur l’objectif le plus ambitieux de l’Accord de Paris, à savoir limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5°C.

Cet engagement renforcé fait suite aux conclusions du rapport de juillet du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui a souligné l’urgence de parvenir à zéro émission nette à l’échelle mondiale afin d’éviter les pires conséquences du réchauffement climatique – un point essentiel de la conférence sur le climat COP26 qui se tiendra le mois prochain à Glasgow. Mars se joint ainsi à « l’engagement Ambition 1.5°C entreprises » de l’initiative Science Based Targets et à la campagne « Race to Zero », car l’entreprise accélère son travail pour atteindre zéro émission nette en mettant l’accent sur les points suivants :


  • Réduire de manière absolue les émissions sur l’ensemble de son empreinte GES, y compris toutes les émissions de portée 3 telles que les émissions indirectes (par exemple, les voyages d’affaires, les émissions des clients de détail, l’utilisation des produits vendus et la fin de vie des produits), et détermination d’étapes quinquennales pour passer à l’action et suivre les progrès réalisés
  • Éliminer la déforestation dans sa chaîne d’approvisionnement – en particulier en ce qui concerne les matières premières clés qui ont le plus grand impact sur les émissions
  • Lier la rémunération des cadres à la réduction des émissions des GES dans la chaîne de valeur
  • Inciter plus de 20 000 fournisseurs de la chaîne de valeur de Mars à prendre des mesures en faveur du climat et à fixer des objectifs significatifs

Grant F. Reid, président-directeur général de Mars, a déclaré : « L’ampleur de l’intervention mondiale doit être plus audacieuse et plus rapide. Le changement climatique a déjà des répercussions sur la planète et sur la vie des gens.

« Pour atténuer cette menace réelle et tangible, la science nous dit que les objectifs de zéro émission nette doivent avoir une portée large, englobant les émissions de l’ensemble de la chaîne de valeur, et que les plans doivent comporter des objectifs matériels et intermédiaires. Nous ne pouvons pas attendre des décennies pour voir des progrès.

Cependant, trop souvent, ce n’est tout simplement pas le cas – et les lacunes que présentent certains engagements en faveur du net zéro risquent de saper leur crédibilité, et plus encore, le mouvement en faveur de l’action climatique. Nous ne pouvons pas permettre que cela se produise.

Afin d’avoir un impact significatif et de s’assurer qu’il est adapté notre ambition, notre objectif net zéro couvre l’ensemble de notre empreinte GES, de notre mode d’approvisionnement en matériaux à l’utilisation de nos produits par les consommateurs, et nous mobilisons l’ensemble de notre entreprise pour agir dès maintenant et atteindre des objectifs intermédiaires tous les cinq ans.

Il s’agit d’un défi de taille, et nous ne pourrons pas atteindre cet objectif sans la collaboration de nos associés, fournisseurs, clients, consommateurs et partenaires industriels. Il est très important que nous travaillions ensemble pour développer l’ampleur et la portée.

Nous devons restructurer les chaînes d’approvisionnement qui font fonctionner les entreprises mondiales et mettre un terme à la déforestation et à la conversion des écosystèmes naturels afin de susciter un changement significatif dès maintenant.

Nous ne pouvons pas nous servir des ambitions à long terme comme excuse à l’inaction et aux retards. »

Mars mène une action climatique en faveur de la réduction des émissions depuis plus de dix ans et s’est déjà engagée, en 2009, à atteindre zéro émission nette dans ses opérations directes d’ici 2040.

L’annonce d’aujourd’hui s’appuie sur le plan Sustainable in a Generation, de l’entreprise, poursuivant son engagement antérieur à réduire les émissions dans l’ensemble de sa chaîne de valeur de 67 % d’ici 2050 et réaffirmant un objectif ambitieux à court terme de réduire les émissions de GES dans l’ensemble de sa chaîne de valeur de 27 % d’ici 2025.

Depuis 2015, Mars a réduit de 7,3 % les émissions de l’ensemble de sa chaîne de valeur, malgré la croissance continue de l’entreprise. Mars a déjà réduit ses émissions de 31 % dans ses opérations directes et est en bonne voie pour atteindre son objectif intermédiaire de 2025 (réduction de 42 %).

La plus grande marque de l’entreprise, Royal Canin, est un leader mondial de la promotion de la santé des animaux de compagnie par la nutrition. Royal Canin vise la neutralité carbone pour l’ensemble de son portefeuille en 2025, sa première gamme de produits devant être certifiée neutre en carbone en 2022. Cet objectif sera atteint grâce à : des projets financés par un prix interne du carbone, une méthodologie scientifique pour calculer l’empreinte carbone de chaque produit, la conformité à la norme PAS 2060 pour la neutralité carbone, une approche mutuelle adoptée avec les partenaires de la chaîne de valeur pour minimiser les émissions de GES et en soutenant des initiatives de crédit carbone de haute qualité pour les émissions restantes.

Reid a ajouté : « Nos marques jouent un rôle crucial pour stimuler le progrès et surtout pour sensibiliser les consommateurs à cette question. Je suis heureux que nous puissions prendre cet engagement en faveur d’un avenir plus durable pour les personnes, les animaux domestiques et la planète.

Réaliser l’objectif net zéro
Une feuille de route complète sur le net zéro sera élaborée et publiée en 2022 afin de s’aligner sur les règles de l’initiative Science-Based Targets relatives aux engagements en faveur du net zéro, qui seront disponibles d’ici fin 2021.

Pour atteindre le net zéro, voici quelques-unes des nombreuses initiatives mises en œuvre au niveau de l’entreprise :

  • Transition vers des énergies 100 % renouvelables. Mars a déjà fait de grands progrès dans la réalisation de son engagement à atteindre zéro émission de GES dans ses opérations directes d’ici 2040 (notamment les usines, les bureaux et les cabinets vétérinaires). Elle s’approvisionne désormais en électricité 100 % renouvelable pour l’ensemble de ses opérations directes dans 11 pays, ce qui représente plus de 54 % de ses besoins mondiaux en électricité, et envisage d’opérer cette transition dans 8 autres pays d’ici 2025. Cette démarche tient compte de la croissance de l’entreprise, comme aux États-Unis, où Mars a récemment annoncé la conclusion d’un nouveau contrat d’achat d’électricité auprès du parc éolien de Ford Ridge, dans l’Illinois, qui couvrira non seulement la croissance récente de l’entreprise Mars Veterinary Health aux États-Unis, mais aussi celle de deux de ses fournisseurs américains.
  • Restructuration urgente de ses chaînes d’approvisionnement pour mettre fin à la déforestation. Mars restructure ses chaînes d’approvisionnement pour contribuer à mettre fin à la déforestation et à la conversion des écosystèmes naturels dans cinq matières premières clés identifiées comme présentant le plus grand risque : le cacao, le bœuf, l’huile de palme, la pâte à papier et le soja. L’action comprendra un abandon continuel de l’achat d’ingrédients sur la seule base du coût et mettra l’accent sur le renforcement de la transparence et de la traçabilité concernant les matières premières qu’elle achète. Mars a récemment mis en place une chaîne d’approvisionnement en huile de palme « zéro déforestation », en réduisant le nombre d’usines d’extraction de 1 500 à moins de 90 cette année, afin de permettre la mise en œuvre de normes strictes et d’une surveillance par satellite. En outre, l’objectif de Mars est que toutes ses matières premières à haut risque de déforestation (bœuf, huile de palme, pâte et papier, soja) et le cacao n’entraînent aucune déforestation d’ici 2025.
  • Intensification des initiatives en matière d’agriculture durable et régénératrice. Mars renforcera ses programmes avec les agriculteurs pour limiter les émissions de GES et s’orienter vers une agriculture régénératrice. Il s’agit notamment de collaborer avec les agriculteurs et les fournisseurs afin de promouvoir des pratiques agricoles améliorées, de favoriser une utilisation durable des terres et de soutenir la science et la technologie, comme la recherche génomique, qui permet de déterminer les moyens de produire des cultures plus résistantes et à rendement plus élevé. Mars prendra également des mesures supplémentaires pour améliorer la santé des sols afin de libérer le potentiel de rendement des cultures et de tirer d’autres avantages en matière d’environnement et de changement climatique. Les projets en cours sont : l’initiative Cool Soil, qui soutient la résilience de la production de blé en Australie, le Sustainable Dairy Partnership (partenariat laitier durable), qui renforce la collaboration entre les fournisseurs et les acheteurs de produits laitiers dans le monde entier, et Oryzonte, un programme visant à améliorer la riziculture en Espagne, en réduisant à la fois la consommation d’eau et les émissions de méthane.
  • Incitation de ses 20 000 fournisseurs à prendre des mesures en faveur du climat. Mars privilégie la collaboration et le partenariat avec ses fournisseurs afin de favoriser le changement tout au long de la chaîne de valeur. Cela inclut son programme Pledge for Planet et le Supplier Leadership on Climate Transition (S-LoCT) récemment annoncé, qui vise à encourager les fournisseurs à calculer leurs propres empreintes de GES et à fixer leurs propres objectifs fondés sur la science. Le programme assure la formation et le renforcement des capacités, avec l’ambition d’inciter d’autres marques à se joindre au projet et à l’étendre à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

Barry Parkin, directeur des achats et du développement durable chez Mars, a déclaré qu’il serait essentiel de mobiliser l’action dans la chaîne d’approvisionnement étendue pour réduire les émissions dans les années à venir.

Il a affirmé à cet effet : « Plus des trois quarts de nos impacts sont liés aux matériaux que nous achetons. Nous devons donc changer ce que nous achetons, ou chez qui nous l’achetons, ou, peut-être plus important encore, comment nous l’achetons.

Il est également clair qu’une transformation plus profonde de l’agriculture est nécessaire. Nous allons repousser les limites de ce qui est possible grâce à l’agriculture régénératrice, et cela nécessitera une accélération de notre travail, ainsi que des partenariats renforcés et plus intégrés avec nos fournisseurs, et des cadres gouvernementaux plus solides qui encouragent l’adoption de pratiques durables. »

Mars s’engage également à ce que les émissions résiduelles que l’entreprise ne peut pas éliminer soient neutralisées par des crédits carbone réels, durables et bénéfiques pour la société, reposant sur l’élimination du carbone de l’atmosphère, conformément au document Net Zero Foundations de l’intitiative SBTi. Il s’agira notamment d’identifier des projets axés sur l’impact écologique, social et carbone le plus élevé et d’y investir, comme son récent investissement dans le Fonds Carbone Livelihoods 3 de 150 millions d’euros, aux côtés de 13 autres investisseurs et entreprises.

Parkin a ajouté : « Notre feuille de route vers le net zéro donne clairement la priorité à la réduction de nos propres émissions, mais la communauté scientifique reconnaît que le secteur agricole sera particulièrement difficile à décarboniser complètement. Par conséquent, les crédits d’élimination du carbone devront y jouer un rôle en nous aidant à neutraliser les émissions résiduelles. Pour ce faire, nous appliquerons un niveau élevé de rigueur afin que tous les crédits que nous achetons éliminent le carbone de l’atmosphère et que cette élimination fasse l’objet d’un suivi scientifique et d’un contrôle rigoureux.

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C nécessitera également un changement transformationnel dans les industries, les gouvernements et la société au sens large. Mars continuera à plaider en faveur de politiques permettant de réaliser les ambitions de l’Accord de Paris. Par exemple, Mars plaidera en faveur de l’application d’un prix simple, clair et transparent du carbone. Cela pourrait rendre les analyses de rentabilité encore plus convaincantes et inciter un plus grand nombre d’entreprises à prendre des mesures plus décisives pour réduire les émissions.

Pour plus d’informations sur le plan Sustainable in a Generation de mars et ses engagements en matière de climat, consultez le site www.mars.com/sustainability-plan.

À PROPOS DE MARS, INCORPORATED
Depuis plus d’un siècle, Mars, Incorporated est animée par la conviction que le monde que nous voulons pour demain commence par la façon dont nous exerçons nos activités aujourd’hui. Cette idée est au cœur de ce que nous avons toujours été en tant qu’entreprise familiale internationale. Aujourd’hui, Mars se transforme, innove et évolue d’une manière qui affirme notre engagement à avoir un impact positif sur le monde qui nous entoure.

À travers notre portefeuille diversifié et en pleine expansion de produits et services de confiserie, d’alimentation et de soins pour animaux de compagnie, nous employons 133 000 associés dévoués qui regardent tous dans la même direction en allant de l’avant. Avec 40 milliards de dollars de ventes annuelles, nous produisons certaines des marques les plus appréciées au monde, notamment DOVE®, EXTRA®, M&M’s®, MILKY WAY®, SNICKERS®, TWIX®, ORBIT®, PEDIGREE®, ROYAL CANIN®, SKITTLES®, BEN’S ORIGINAL™, WHISKAS®, COCOAVIA® et 5™; et prenons soin de la moitié des animaux de compagnie dans le monde grâce à nos entreprises de nutrition, de santé et de services, notamment AniCura, Banfield Pet Hospitals™, BluePearl®, Linnaeus et VCA™.

Nous savons que nous ne pouvons réussir que si nos partenaires et les communautés dans lesquelles nous opérons prospèrent également. Les cinq grands principes de Mars – qualité, responsabilité, réciprocité, efficacité et liberté – incitent nos associés à agir chaque jour pour contribuer à créer demain un monde dans lequel la planète, ses habitants et ses animaux domestiques pourront prospérer.

Pour plus d’informations sur Euroclear, veuillez consulter le site www.mars.com. Rejoignez-nous sur FacebookTwitterLinkedInInstagram et YouTube.

Mars sets new science-based climate target to achieve net zero greenhouse gas (GHG) emissions across its full value chain by 2050, including all scope 3 emissions (as defined by SBTi) such as those created by agriculture and suppliers, through to emissions from consumers using its iconic household brands such as Ben’s Originals, M&M’s & Royal Canin.

 

The pledge accelerates the existing long-term goals Mars set reducing absolute emissions from its entire business footprint, eliminating deforestation from its supply chain, and transitioning to 100% renewable energy. Executive pay will be strongly linked to climate action and the 20,000+ suppliers in the Mars value chain are being challenged to step up and set their own commitments.

 

Mars CEO Grant F. Reid says net zero ambitions can only be “fit for purpose” by covering the entire GHG footprint – warns industry that long-term targets must not be an excuse for “inaction and delay.”

 

The announcement comes as the company’s largest brand, Royal Canin, commits to become certified carbon neutral by 2025, embarking on a major new initiative to reduce greenhouse gas emissions and take immediate climate protection action.

Vidéo – https://mma.prnewswire.com/media/1652538/Mars_Net_Zero.mp4

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1652485/Moy_Wind_Farm.jpg

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1652544/climate_action.jpg

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1652488/Mars_Netherlands_Factory.jpg

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1652489/Mars_Veterinary_Services.jpg