Innodem Neurosciences signe un partenariat stratégique avec Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.

5 min de lecture

MONTRÉAL, 5 octobre 2021 /PRNewswire/ — Innodem Neurosciences a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu un accord de partenariat de plusieurs années avec Novartis Pharmaceuticals Canada Inc. (Novartis) afin de conduire une étude clinique révolutionnaire pour aider les personnes atteintes de la sclérose en plaques (SP).

Le logiciel breveté d’Innodem, basé sur l’intelligence artificielle, est intégré dans une application mobile qui transforme une tablette en un appareil capable de capturer et d’analyser les biomarqueurs des mouvements oculaires (EMB) et les biomarqueurs de la cartographie du regard (GMB) dans le but d’aider le clinicien à diagnostiquer la sclérose en plaques et à surveiller son évolution.


Les tests EMB et GMB numériques ne sont pas invasifs et peuvent être effectués en quelques minutes dans la salle d’attente de la clinique ou par le patient à la maison. L’autotest à distance est un avantage majeur lors d’une pandémie et pour les personnes atteintes de la sclérose en plaques vivant dans les zones rurales, où l’accès à un neurologue est difficile.

« Le financement de Novartis permettra d’effectuer une étude transversale et longitudinale soigneusement conçue de la sclérose en plaques, qui durera jusqu’en 2027. À titre de neurologue praticien, j’espère que l’étude validera à quel point la technologie d’Innodem est en mesure d’aider les médecins à surveiller la progression de la maladie le plus tôt possible afin d’améliorer le traitement de la sclérose en plaques et les retombées pour les patients, » affirme Dr Étienne de Villers-Sidani, neurologue spécialiste des troubles cognitifs, fondateur principal et président-directeur général d’Innodem.

« Ce partenariat est le résultat d’une collaboration continue qui s’est développée au cours des deux dernières années. Il incarne notre objectif commun et notre engagement à améliorer la qualité des soins pour les personnes atteintes de sclérose en plaques à l’échelle mondiale », a ajouté Marc Reeves, cofondateur et directeur du développement des affaires d’Innodem.

« Chez Novartis, nous sommes déterminés à innover et à devenir des chefs de file dans le domaine des technologies de la santé. Après avoir passé en revue les solutions existantes, nous avons sélectionné la technologie de détection des mouvements oculaires d’Innodem et nous croyons qu’elle est la plus prometteuse et qu’elle peut facilement évoluer en raison de sa facilité d’utilisation. Nous prévoyons que l’étude confirmera sa pertinence afin qu’un plus grand nombre de personnes vivant avec la sclérose en plaques et de médecins traitants puissent y avoir accès au Canada et dans le monde entier », déclare Andrea Marazzi, chef de l’organisation nationale pharmaceutique, Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.

Au cours de l’étude, les personnes vivant avec la sclérose en plaques feront l’objet d’un test deux fois par mois et les données seront corrélées avec les scores de Expanded Disability Status Scale (EDSS), du Brief International Cognitive Assessment for MS (BICAMS) et du composite fonctionnel de la sclérose en plaques (MSFC) pour aider les médecins à détecter les changements subtils indicatifs de la progression de la maladie et qui peuvent ne pas apparaître à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

La direction d’Innodem croit que l’étude pluriannuelle démontrera que les nouveaux EMB et GMB numériques pourront mesurer ces changements avec précision, facilité et rentabilité. « Un médecin dont le patient montre des signes objectifs de sclérose en plaques progressive peut recommander un traitement mieux adapté qui pourrait, s’il est détecté tôt, empêcher cette personne de développer une incapacité supplémentaire. Il n’existe actuellement aucun test diagnostique pratique pour détecter la sclérose en plaques progressive, et je crois que les EMB et les GMB peuvent combler cette importante lacune », ajoute Dr de Villers-Sidani.

À propos d’INNODEM NEUROSCIENCES

Fondée en 2016, Innodem Neurosciences a mis au point une technologie mobile brevetée de biomarquage numérique des maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et les troubles connexes, la démence fronto-temporale et les troubles connexes et les troubles cognitifs liés au cancer(« chimiothérapie cérébrale »). Cette nouvelle technologie de d’analyse des mouvements oculaires et de tests cognitifs est intégrée dans un système conforme aux normes HIPAA/LPRPDE composé d’une application tablette intuitive connectée à une infrastructure d’intelligence artificielle basée sur le cloud. L’application est composée d’une série de tâches qui sont accomplies en quelques minutes, où le mouvement oculaire d’un utilisateur est enregistré dans des ensembles de données appelés biomarqueurs du mouvement oculaire (EMB) et biomarqueurs de la cartographie du regard (GMB). L’équipe principale d’Innodem, dirigée par le neurologue spécialiste des troubles cognitifs et PDG, Dr Étienne de Villers-Sidani, est composée d’un groupe interdisciplinaire et de chercheurs en neurosciences, d’ingénieurs logiciels, de scientifiques des données, de professionnels de la santé et d’entrepreneurs en série. La mission de l’entreprise est de fournir des moyens plus faciles de faire des tests à distance pour tous les stades des maladies neurodégénératives et des troubles cognitifs liés au cancer afin d’améliorer la qualité des soins et les retombées pour les patients, à des niveaux de convivialité et de coût jamais vus au sein du système mondial de la santé. Pour plus d’informations, consultez le site www.menarinidiagnostics.com

Contact : Valérie Gonzalo, AGO Communications, 514-923-1549, valerie@agocom.ca