Kriya Materials appelle à une nouvelle législation européenne pour soutenir l’innovation technique dans le but de réduire les émissions mondiales de CO2 de 3%

3 min de lecture

GELEEN, Pays-Bas, 1er octobre 2021 /PRNewswire/ — Kriya Materials, l’un des principaux développeurs et fabricants de revêtements liquides et de mélanges-maîtres, a plaidé aujourd’hui en faveur d’une législation européenne pour soutenir ses nouveaux produits dans les industries du bâtiment et de l’automobile.

Ces produits auront un impact direct et positif, réduisant la consommation d’énergie dans les bâtiments jusqu’à 35 % et dans les voitures jusqu’à 10 %. La réduction potentielle des émissions mondiales globales de CO2 est de 0,5 gigatonne, soit 3 % des émissions annuelles actuelles de CO2 dans le monde.


Validés par des instituts de recherche indépendants, les produits de revêtement sont appliqués sur le verre de construction, ce qui entraîne une réduction de 35 % de la consommation d’énergie en fonction des conditions climatiques locales. Cela a son importance, car les bâtiments consomment jusqu’à 40 % de l’énergie mondiale.

Les mêmes produits appliqués au vitrage automobile ont un impact direct sur les émissions de CO2des moteurs à combustion en réduisant l’utilisation de la climatisation et donc la consommation de carburant. Dans les véhicules électriques, cela augmentera considérablement l’autonomie potentielle, car les systèmes de refroidissement représentent actuellement une grande partie de la puissance d’un véhicule.

Le PDG de Kriya Materials, Roel Huis in ‘t Veld, affirme que le soutien des législateurs européens modifierait fondamentalement le cours des choses : « Actuellement, le test WLTP de l’UE, qui est obligatoire pour déterminer les émissions de CO2 d’un nouveau modèle de voiture, exige que la climatisation soit coupée ! L’UE agit donc comme si elle n’était pas là ! C’est étrange car les systèmes de climatisation sont responsables d’environ 10 % des émissions moyennes de CO2 d’un véhicule.

« Une modification de la législation inciterait immédiatement l’industrie automobile à mettre en œuvre des produits comme le nôtre afin qu’elle ne soit pas pénalisée pour ses émissions de CO2.

« Cela ne coûte que quelques euros par voiture et, en plus d’une empreinte CO2 nettement inférieure, cela améliore considérablement le confort des passagers, c’est donc bénéfique pour tout le monde ! »   

Il en va de même pour les bâtiments. La modification de la législation relative aux codes nationaux du bâtiment réduirait l’adoption et la surutilisation de la climatisation, qui connait actuellement un taux de croissance effréné. En plus d’augmenter les émissions de CO2, cela a entraîné une précarité énergétique pour de nombreux ménages en raison de l’augmentation des factures.

Kriya Materials est une société de revêtement nanotechnologiques intégrée en amont. Au cœur de sa stratégie, la société vise à développer des produits à faible coût, faciles à mettre en œuvre qui, lorsqu’ils sont appliqués, réduisent les émissions de CO2.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web https://kriya-materials.com/