Pfizer teste le premier antiviral oral contre la Covid-19

La biotech américaine vient d’entamer une étude clinique avancée, afin de tester l’efficacité du premier comprimé anti-covid.

Pfizer teste le premier antiviral oral contre la Covid-19
2 min de lecture

Pfizer Inc (NYSE:PFE) a annoncé avoir commencé les tests avancés d’un médicament oral destiné aux personnes exposées au coronavirus.

Ce qui s’est passé

La firme pharmaceutique newyorkaise a révélé lundi avoir entamé une grande étude visant à évaluer l’efficacité d’un nouvel inhibiteur de protéase « PF-07321332 » dans la prévention contre la Covid-19.

L’essai prévoit l’administration combinée du médicament avec une faible dose de ritonavir afin de prévenir la maladie chez un groupe de volontaires adultes vivant dans le même foyer qu’une personne atteinte de coronavirus.

Pfizer a déclaré que la PF-07321332 a été « spécifiquement conçue pour l’administration par voie orale, de manière à qu’elle puisse être administré aux premiers signes d’infection ou d’exposition au SRAS-CoV-2, sans nécessiter l’hospitalisation des patients ».

Pourquoi cela est important

Mikael Dolsten, directeur scientifique et président de la recherche mondiale chez Pfizer, a déclaré : « En cas de succès, nous estimons que cette thérapie pourrait aider à arrêter le virus dès ses débuts, avant qu’il ne puisse se répliquer à grande échelle, prévenant ainsi la maladie symptomatique chez ceux qui ont été exposés au virus et inhibant l’apparition de l’infection chez les autres ».

L’année dernière, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux avait approuvé le remdesivir synthétisé par Gilead Sciences, Inc (NASDAQ:GILD) pour le traitement de patients hospitalisés atteints de Covid-19.

Entre-temps, Merck & Co Inc (NYSE:MRK) et Ridgeback Biotherapeutics sont également en train d’évaluer l’efficacité du molnupiravir, un antiviral oral, pour la prévention de l’infection.

Mouvement des prix

Lundi, l’action Pfizer a clôturé en baisse de près de 0,8 % à 43,57 dollars.

Article suivant : Pfizer, un vaccin anti-covid sera sans doute nécessaire chaque année