African Parks : la Rob and Melani Walton Foundation fait un don exceptionnel pour préserver 30 millions d’hectares de biodiversité et soutenir le développement durable en Afrique

5 min de lecture

JOHANNESBURG, 15 septembre 2021 /PRNewswire/ — L’organisation de conservation à but non lucratif African Parks a annoncé, mardi 14 septembre, un engagement de 100 millions de dollars de la part de la Rob and Melani Walton Foundation (RMWF), fournissant ainsi l’une des plus importantes contributions jamais apportées à la conservation des zones protégées en Afrique. Cet engagement permettra d’étendre l’impact d’African Parks à la gestion de 30 parcs au cours de la prochaine décennie, préservant ainsi une part importante de la biodiversité africaine pour le bénéfice à long terme des communautés locales, tout en aidant à accroître la dotation de l’organisation pour garantir un financement fiable.

« Les impacts de la crise climatique sont indéniables, et nous devons agir rapidement et avec audace pour protéger les communautés afin que les gens et la nature puissent prospérer ensemble. En Afrique, une partie de la solution consiste à conserver davantage de parcs afin de protéger la biodiversité et de garantir que les communautés bénéficient des avantages sanitaires et économiques que ces zones peuvent offrir lorsqu’elles sont bien gérées », a déclaré Rob Walton de la Rob and Melani Walton Foundation et administrateur émérite d’African Parks. « Nous sommes fiers de soutenir le modèle de partenariat public-privé qui fait le succès d’African Parks, et de contribuer à accélérer les ambitieux objectifs pour 2030 de l’organisation. »



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Fondée en 2000, African Parks prend en charge la gestion à long terme des zones protégées en partenariat avec les gouvernements pour protéger la faune, restaurer les paysages et assurer des moyens de subsistance durables aux communautés locales. Gérant actuellement 19 parcs d’une superficie de 14,7 millions d’hectares, African Parks assume l’entière responsabilité de tous les aspects de la gestion des zones protégées, notamment la conservation de la biodiversité, l’application de la loi, le développement communautaire, le financement durable, les infrastructures et la gouvernance globale.

Avec plus de 3 200 employés à temps plein, dont 98 % sont issus des communautés locales, et des milliers d’employés à temps partiel, African Parks est devenu le plus grand employeur dans de nombreuses régions où ils interviennent. Le braconnage a été freiné et pratiquement éliminé dans la plupart des parcs qu’ils gèrent, où plus de 80 % des principales populations d’animaux sauvages sont en augmentation. Rien que l’année dernière, 110 000 personnes ont reçu des soins de santé dans les hôpitaux et les cliniques mobiles qu’ils soutiennent, et plus de 100 000 enfants ont eu accès à l’éducation dispensée par les écoles qu’ils soutiennent autour des parcs. Leur objectif est de gérer directement 30 parcs de plus de 30 millions d’hectares d’ici 2030. Cela soutiendrait les efforts des gouvernements africains pour aider à atteindre l’objectif mondial de protection de 30 % de la planète pour la nature.

Rob et Melani Walton soutiennent depuis longtemps les efforts de développement durable et de conservation dans le monde entier et sont des partenaires précieux pour African Parks depuis sa création. « En tant que citoyens du monde, nous avons la responsabilité de protéger notre planète ainsi que les personnes et les espèces qui créent nos écosystèmes dynamiques et fragiles. Nous sommes honorés de continuer à travailler aux côtés d’African Parks, des gouvernements du continent et des dirigeants communautaires pour soutenir leurs objectifs de développement durable », a déclaré Melani Walton de la Rob and Melani Walton Foundation et membre du conseil d’administration d’African Parks.     

L’engagement de 100 millions de dollars sera réparti sur les cinq prochaines années, dont 75 millions de dollars seront consacrés à la création du fonds de dotation Rob et Melani Walton, qui constitue le plus important don de dotation de l’histoire d’African Parks, soutenant de manière significative sa résilience et sa croissance à long terme. Les 25 millions de dollars restants serviront à soutenir les parcs gérés par African Parks qui en ont le plus besoin. Une partie de ces fonds sera utilisée pour des subventions de contrepartie sur cinq ans, en conjonction avec le Legacy Landscapes Fund : une pour le parc national d’Iona en Angola, et une pour le parc national d’Odzala-Kokoua en République du Congo. Ce financement permettra de mobiliser 10 millions de dollars supplémentaires pour chaque parc au cours des dix années suivantes.

« L’engagement de Rob et Melani Walton est exceptionnellement visionnaire en fournissant une source de financement stable à long terme qui contribuera à la protection durable de certains des paysages les plus biodiversifiés et menacés de la planète. Cela ne pouvait pas mieux tomber, alors que l’investissement dans des zones protégées intactes est nécessaire de toute urgence pour lutter contre la perte de biodiversité, atténuer le changement climatique, préserver des services écosystémiques inestimables et créer des opportunités économiques durables pour les populations », a déclaré Peter Fearnhead, directeur général d’African Parks. « Ce don exceptionnel aidera à concrétiser notre vision de la protection de vastes écosystèmes et de leurs fonctions écologiques pour l’humanité à perpétuité ».

Dans une analyse menée en 2020, African Parks a identifié 161 « zones d’ancrage » en Afrique qui ont le plus de chances d’être de grands paysages fonctionnant de manière viable, capables d’abriter une biodiversité d’importance mondiale et de maintenir leur flux de bénéfices pour des millions de personnes. Cependant, seules 69 de ces zones sont actuellement protégées de manière adéquate. Si les 161 zones bénéficient de solutions de gestion efficaces, elles constitueront une étape fondamentale vers la vision plus large de la sauvegarde de 30 % de l’Afrique pour la nature.

Grâce à cet engagement financier de la Rob and Melani Walton Foundation, African Parks pourra continuer à accroître son impact en gérant davantage de parcs, en continuant à réduire le braconnage, en augmentant les populations d’animaux sauvages et en améliorant les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes.