L’automatisation et la robotique vont redéfinir les industries de la Thaïlande

6 min de lecture

BANGKOK, 3 Septembre 2021 /PRNewswire/ — La Thaïlande est réputée pour être un centre de fabrication automobile, et les robots sont un élément indispensable de cette industrie. Avec le plus grand nombre d’installations de robots industriels dans l’ASEAN et le deuxième plus grand marché A&R de la région après Singapour, la Thaïlande est considérée comme un important marché de croissance pour l’automatisation et la robotique, selon un rapport de Thailand NOW

Dinsow robot helping patients at Chaophya Hospital in Bangkok

Les précédentes révolutions industrielles ont vu des avancées dans la fabrication, puis dans la puissance informatique. Le prochain bond en avant, la quatrième révolution industrielle ou 4IR, dans l’intelligence artificielle, la programmation et la connectivité, unira enfin la fabrication à la puissance de calcul pour redéfinir les industries. L’avènement des usines intelligentes – l’intersection des dispositifs intelligents, de la robotique industrielle et de l’Internet des objets (IoT), des capteurs et des contrôleurs à distance – est essentiel pour conduire la 4IR qui se déroule dans le monde entier, y compris en Thaïlande. À cette fin, le programme de développement du gouvernement thaïlandais, Thaïlande 4.0, vise à réduire les inégalités dans le pays en promouvant des solutions modernes et axées sur la technologie pour permettre l’accès aux services publics, même depuis les régions les plus reculées du pays. Une partie de cette politique a consisté à donner la priorité aux industries de la courbe en S – un ensemble d’industries caractérisées par leur croissance prévue, notamment l’automobile de nouvelle génération, l’électronique intelligente, le tourisme médical et de bien-être, l’agriculture et la biotechnologie, et l’alimentation du futur. Toutes ces industries ont tout à gagner de l’A&R, qu’il s’agisse d’améliorations itératives ou de bonds en avant dans la productivité.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Aujourd’hui, avec le COVID-19 qui menace la vie quotidienne et la diminution de la main-d’œuvre due au vieillissement de la population thaïlandaise, il sera indispensable de disposer de robots et de systèmes automatisés capables d’aider les travailleurs de la santé et le solide système de santé universel du pays. Par exemple :

Raibo-X – conçu par l’ école d’ingénierie de l’Institut de technologie du roi Mongkut à Ladkrabang, est un robot capable de cartographier une pièce et de la désinfecter complètement à l’aide de rayons UVC. La lumière UVC tue tous les germes avec lesquels elle entre en contact, mais elle est trop dangereuse pour être utilisée par les humains ;

Dinsow – un robot primé développé par CT Asia Robotics qui est équipé d’une caméra ainsi que de capteurs infrarouges et thermiques. Il utilise l’IA pour surveiller la santé, avoir des conversations, remplir des fonctions d’assistant personnel et exécuter des activités ludiques. Il est également capable de contacter des membres de la famille ou un hôpital en cas d’urgence. Pour les personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’une infirmière à domicile, c’est une solution très astucieuse ;

AutoVacc – à l’aide d’un bras robotisé, le système « AutoVacc » peut prélever 12 doses du vaccin AstraZeneca dans des flacons, contre les doses standard prélevées manuellement (soit une augmentation de 20 %). Selon le chercheur principal de l’université de Chulalongkorn, la mise en pratique de cette innovation permettra non seulement d’alléger la charge de travail du personnel médical, mais aussi d’augmenter le nombre de vaccinations. Actuellement, la machine est testée au centre de services de santé de l’université de Chulalongkorn. Les chercheurs vont continuer à développer la machine pour qu’elle soit compatible avec d’autres vaccins.

En matière d’investissement, le Conseil d’investissement de Thaïlande offre une série d’incitations généreuses pour l’acquisition et la production d’A&R, allant de l’exonération des droits d’importation pour les machines et de l’exonération totale de l’impôt sur les sociétés pendant huit ans à des incitations non fiscales telles que les permis de travail et la pleine propriété étrangère des entreprises et des biens d’A&R. Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour automatiser les entreprises ou investir dans la recherche.

Le « NIA Deep Tech Incubation Program@EEC », lancé par la National Innovation Agency (NIA), en partenariat avec plusieurs entités pour créer des opportunités d’innovation technologique dans le cadre de l’initiative de développement du gouvernement, l’Eastern Economic Corridor (EEC), constitue un pôle d’attraction pour les travaux innovants dans le domaine de l’A&R.

Des fonds ont également été consacrés à la recherche, au développement et à l’éducation. En conséquence, la Thaïlande voit chaque année 80 000 nouveaux diplômés en sciences et en ingénierie formés dans des disciplines directement liées à l’automatisation et à la robotique dans des institutions de classe mondiale, ce qui constitue une base solide pour une main-d’œuvre qualifiée. Parmi les universités thaïlandaises qui proposent des programmes spécifiques en ingénierie A&R, citons l’université Chulalongkorn, l’université Kasetsart, l’université Assumption, King Mongkut’s University of Technology North Bangkok, King Mongkut’s University of Technology Thonburi, et King Mongkut’s University of Technology Ladkrabang. Les étudiants thaïlandais sont également encouragés à participer à des compétitions internationales de robotique. Nombre d’entre eux ont connu le succès sur la scène internationale au cours des dernières années, notamment en remportant la Robocup Rescue huit fois depuis 2006 et en obtenant trois premières places au Robo Soccer.

Il est évident que l’automatisation et la robotique ont le potentiel de bouleverser plusieurs industries et d’augmenter la productivité à pas de géant. Il est donc important que les secteurs privé et public soient prévoyants dans leur manière de recruter, de former et d’éduquer, afin de ne pas avoir à rattraper un train en marche. La Thaïlande est déjà montée à bord de ce train, offrant une multitude d’avantages aux investisseurs, car pour la Thaïlande, investir dans l’A&R n’est pas seulement une stratégie économique avisée, mais un investissement dans son propre avenir.

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1605382/S__65036484.jpg