Zoom : l’action s’effondre suite à la faible croissance des ventes

5 analystes expliquent ce qui se passe, suggérant à la société de changer leur stratégie commerciale.

Zoom : l’action s’effondre suite à la faible croissance des ventes
4 min de lecture

L’action Zoom Video Communications Inc (NASDAQ:ZM) a plongé mardi après que la société de vidéoconférence a prévenu les investisseurs de s’attendre à des vents contraires au second semestre.

Lundi, Zoom avait publié un BPA ajusté de 1,36 dollar sur un chiffre d’affaires de 1,02 milliard de dollars au deuxième trimestre, dépassant un consensus de 1,16 dollars sur 991 millions de dollars. Le chiffre d’affaires a grimpé de 54 % par rapport à l’année dernière.

Bien que les chiffres d’affaires de l’entreprise aient toujours enregistré une croissance impressionnante, celle-ci fait face à une forte baisse par rapport à + 191 % enregistré au cours du trimestre dernier. Zoom a ajouté que cette croissance continuera à ralentir jusqu’à 31 % au troisième trimestre.

La société de vidéoconférence vise désormais un BPA de 1,07-1,08 dollar et un chiffre d’affaires de 1,015-1,02 milliard de dollars au T3.

« Alors que nous traversions la seconde moitié du deuxième trimestre, nous nous sommes aperçus d’un taux de désabonnement supplémentaire, ce qui ressort de nos prévisions pour le reste de l’année, et c’est ce que je pense que vous voyez dans la réaction au titre », la directrice financière de Zoom, Kelly Steckelberg, a déclaré mardi matin à la CNBC.

Un taux de désabonnements préoccupant

L’analyste de Morgan Stanley, Meta Marshall, a déclaré que le taux de désabonnement dans le segment des petites et moyennes entreprises (PME) de la société éclipsait les résultats solides obtenus.

« Nous nous sommes éloignés des chiffres du T2, tout en restant confiants dans les capacités de la plateforme sur le long terme, ainsi que dans son potentiel de croissance de 20 % au cours de l’exercice 2023. Cependant, il faut bien garder à l’esprit qu’un taux de désabonnement élevé est susceptible de freiner pour l’instant des perspectives plus optimistes », a-t-il écrit.

L’analyste de JMP Securities, Patrick Walravens, a argumenté que l’énorme succès de Zoom découlait de la vente de son produit Meetings pendant la pandémie, mais qu’il est temps maintenant de « changer de stratégie commerciale, passant aux services de plateforme ».

« Tout considéré, nous estimons que les actions sont évaluées à leur juste valeur et que les investisseurs pourraient attendre un meilleur point d’entrée dans l’avenir pour s’exposer à ce titre de haute qualité », a-t-il affirmé.

L’analyste de Needham, Ryan Koontz, a signalé souligné comme le trimestre avait montré les signes d’une reprise du chiffre d’affaires dans le segment des PME touchés par la pandémie.

« Nous pensons que ZM est susceptible de perdre davantage de clients au cours des prochains trimestres avant que le taux de croissance dans le segment des PME ne devienne plus plus attrayant et évident », a-t-il expliqué.

Le succès de Zoom Phone

L’analyste de RBC Capital, Rishi Jaluria, a déclaré que Zoom bénéficie d’une clientèle plutôt dynamique, mais que ses prévisions prudentes ont effrayé le marché.

« Notre point de vue est que l’orientation de la société semble conservatrice. Nous avons été encouragés par les commentaires sur Zoom Phone et les gros clients, et nous sommes convaincus que l’entreprise possède tout le potentiel pour devenir une plateforme plus grande », a-t-il affirmé.

L’analyste de KeyBanc, Steve Enders, a dit que 2 millions d’abonnements Zoom Phone, des tendances saines et des commentaires positifs sur le travail hybride contribuent à son évaluation positive de l’action.

« Nous prévoyons que l’adoption de Zoom Phone contribuera à un chiffre d’affaires de 248 millions de dollars au cours de l’exercice 2022 et de 503 millions de dollars au cours de l’exercice 2023, alors que la société atteint 4 millions d’abonnés », a-t-il conclu.

Mouvement des prix

L’action Zoom a chuté mardi de 16,47 % à 290,25 dollars lors de la clôture.

Objectifs de cours

  • Morgan Stanley : « surpondération », 400 dollars.
  • JMP Securities : « performance de marché ».
  • RBC Capital Markets : « surperformance », 450 dollars.
  • Needham : « Garder ».
  • KeyBanc : « surpondération », 428-398 dollars.