L’opaganib de RedHill Biopharma démontre une forte inhibition du variant Delta de COVID-19

13 min de lecture

L’opaganib a démontré une forte inhibition du variant Delta de COVID-19 dans un modèle de cellules épithéliales bronchiques humaines, ce qui vient s’ajouter aux données antérieures démontrant une inhibition puissante de tous les variants de COVID-19 testés à ce jour 

L’approche double de l’opaganib, antivirale et anti-inflammatoire, avec ciblage de l’hôte, permettant de lutter contre la COVID-19, devrait maintenir son effet sur d’autres variants émergents



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

L’étude mondiale de phase 2/3 portant sur l’opaganib oral et menée auprès de 475 patients hospitalisés atteints de la COVID-19 a terminé la phase de traitement et de suivi, et les résultats préliminaires sont attendus

TEL AVIV, Israël, et RALEIGH, Caroline du Nord, 30 août 2021 /PRNewswire/ — RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) (« RedHill » ou la « société »), une entreprise biopharmaceutique spécialisée, a annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires d’une nouvelle étude préclinique montrant une forte inhibition par l’opaganib (ABC294640) [1] de la réplication du variant Delta tout en maintenant la viabilité cellulaire à des concentrations pertinentes.

 

RedHill Biopharma Logo

 

Les travaux ont été menés en collaboration avec le centre de médecine prédictive de l’Université de Louisville. L’opaganib a été étudié dans un modèle tissulaire 3D de cellules épithéliales bronchiques humaines (EpiAirway™) afin d’évaluer l’efficacité in vitro de l’opaganib dans l’inhibition du variant Delta (indien). Ces travaux viennent s’ajouter aux travaux antérieurs qui ont montré que l’opaganib inhibe également les variants Alpha (Washington), Beta (sud africain) et Gamma (brésilien) du SARS-CoV-2.

« De plus en plus de preuves viennent étayer le rôle clé que pourrait jouer la sphingosine kinase-2 dans la réplication des virus à ARN tels que le SRAS-CoV-2, indépendamment des mutations de la protéine spike. De ce fait, l’inhibition de cette enzyme intracellulaire est une cible thérapeutique prometteuse pour le traitement de la COVID-19 » a déclaré Reza Fathi, PhD, vice-président senior de la R&D chez RedHillD. « Nous avons maintenant accumulé de nombreuses preuves, grâce à nos travaux précliniques, de la puissante capacité de l’opaganib à inhiber les variants préoccupants du CoV-2 SRAS, tels que Delta, et nous nous attendons à ce que cela s’étende aux nouveaux variants émergents. Les fortes activités antivirales et anti-inflammatoires de l’opaganib oral permettent potentiellement de s’attaquer à la fois à la cause virale et aux effets inflammatoires de la COVID-19. »

L’opaganib, une nouvelle petite molécule orale expérimentale de premier plan, en développement pour le traitement de la COVID-19, est un médicament unique à double effet antiviral et anti-inflammatoire, ciblant l’hôte, et qui agit sur les causes et les effets de la COVID-19. On pense qu’elle exerce son effet antiviral en inhibant sélectivement la sphingosine kinase-2 (SK2), une enzyme clé produite dans les cellules humaines qui peut être recrutée par le virus pour soutenir sa réplication. L’étude mondiale de phase 2/3 de l’Opaganib, portant sur 475 patients hospitalisés en raison de la COVID-19, a terminé sa phase de traitement et de suivi, et les premiers résultats de l’étude sont attendus.

Des évaluations des taux mixtes en aveugle d’intubation et de mortalité enregistrés lors de l’étude de phase 2/3 sont encourageantes par rapport aux taux de mortalité rapportés par les grandes études de plate-formes telles que RECOVERY, et d’autres études portant sur des populations de patients similaires [2]. En outre, l’étude de phase 2/3 sur l’opaganib a également passé quatre examens du Data Safety Monitoring Board, dont un examen de futilité, et porte à plus de 460 patients la base de données totale sur l’innocuité de l’opaganib. L’opaganib a déjà produit des données de phase 2 positives aux États-Unis chez des patients atteints de COVID-19 grave, présentées en juin au World Microbe Forum (WMF) 2021. Par ailleurs, des patients en Israël et en Suisse ont déjà été traités avec l’opaganib dans le cadre d’une exemption pour usage compassionnel.

À propos de l’opaganib (ABC294640)

L’opaganib, une nouvelle entité chimique, est un inhibiteur sélectif de la sphingosine kinase-2 (SK2), breveté et premier de sa catégorie. Administré par voie orale, il présente une double activité anti-inflammatoire et antivirale. L’opaganib est ciblé sur l’hôte et devrait être efficace contre les variants viraux émergents, car il a déjà démontré une forte inhibition contre les variants préoccupants, dont Delta. L’opaganib présente également une activité anticancéreuse et a le potentiel de cibler de multiples indications oncologiques, virales, inflammatoires et gastro-intestinales.

L’opaganib est également évalué comme traitement de la pneumonie à COVID-19 dans une étude mondiale de phase 2/3, dont les phases de traitement et de suivi des patients sont achevées, et les résultats préliminaires sont attendus. L’opaganib a déjà produit des données de phase 2 positives aux États-Unis chez des patients atteints de COVID-19 grave, présentées en juin au World Microbe Forum (WMF) 2021.

L’opaganib a également obtenu de la FDA la désignation de médicament orphelin pour le traitement du cholangiocarcinome, et est actuellement évalué dans une étude de phase 2a portant sur le cholangiocarcinome avancé et dans une étude de phase 2 portant sur le cancer de la prostate.

L’étude a montré que l’opaganib présente une puissante activité antivirale contre le SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID-19, en inhibant la réplication virale dans un modèle in vitro de tissu bronchique pulmonaire humain. De plus, des études préclinique in vivo ont démontré le potentiel de l’opaganib à améliorer les troubles inflammatoires pulmonaires, tels que la pneumonie. L’opaganib a montré qu’il diminuait le taux de mortalité lié à l’infection par le virus de la grippe et améliorait les lésions pulmonaires induites par Pseudomonas aeruginosa en réduisant les taux d’IL-6 et de TNF-alpha dans les liquides de lavage bronchoalvéolaire[3].

Les études cliniques en cours sur l’opaganib sont enregistrées sur www.ClinicalTrials.gov, un service en ligne de l’institut américain de la santé, qui permet au public d’accéder à des informations sur les études cliniques financées par les secteurs public et privé.

À propos de RedHill Biopharma    

RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) est une société biopharmaceutique spécialisée qui se concentre principalement sur les maladies gastro-intestinales et infectieuses. RedHill fait la promotion des médicaments gastro-intestinaux, Movantik® pour la constipation induite par les opioïdes chez les adultes [4], Talicia® pour le traitement de l’infection à Helicobacter pylori (H. pylori) chez les adultes [5] et Aemcolo® pour le traitement de la diarrhée du voyageur chez les adultes [6]. Parmi les principaux programmes de développement clinique de RedHill, on peut citer : (i) le RHB-204, avec une étude de phase 3 en cours sur la maladie pulmonaire à mycobactéries non tuberculeuses (MNT) ; (ii) l’opaganib (ABC294640), un inhibiteur oral sélectif de la SK2, premier de sa catégorie, ciblant plusieurs indications avec un programme de phase 2/3 pour la COVID-19 et des études de phase 2 en cours sur le cancer de la prostate et le cholangiocarcinome ; (iii) le RHB-107 (upamostat), un inhibiteur oral de la protéase à sérine dans une étude américaine de phase 2/3 comme traitement des symptômes de COVID-19 et ciblant de multiples autres cancers et maladies gastro-intestinales inflammatoires ; (iv) le RHB-104, avec des résultats positifs d’une première étude de phase 3 pour la maladie de Crohn ; (v) le RHB-102, avec des résultats positifs d’une étude de phase 3 pour la gastro-entérite et la gastrite aiguë, et des résultats positifs d’une étude de phase 2 pour l’IBS-D ; et (vi) le RHB106, une préparation intestinale encapsulée. De plus amples informations sur la société sont disponibles sur le site www.redhillbio.com et sur le compte Twitter https://twitter.com/RedHillBio.

 Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens de la Private Securities Litigation Reform Act (réforme sur la résolution des litiges portant sur des titres privés) de 1995. Ces déclarations peuvent être précédées des mots « intention », « peut », « sera », « plans », « attend », « anticipe », « projets », « prédit », « estime », « vise », « croit », « espère », « potentiel » ou des mots similaires. Les déclarations prospectives sont basées sur certaines hypothèses et sont soumises à divers risques et incertitudes connus et inconnus, dont beaucoup sont hors de contrôle de la société et ne peuvent être prédits ou quantifiés et, par conséquent, les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent le retard dans l’obtention des premières données de l’étude COVID-19 de phase 2/3 pour l’opaganib, le risque que l’étude COVID-19 de phase 2/3 pour l’opaganib ne soit pas couronnée de succès et que, même si elle est couronnée de succès, cette étude et ces résultats ne soient pas suffisants pour les demandes déposées auprès des autorités réglementaires, y compris les demandes d’utilisation d’urgence ou de commercialisation, et que d’autres études COVID-19 pour l’opaganib soient exigées par les autorités réglementaires pour soutenir de telles demandes potentielles et l’utilisation ou la commercialisation de l’opaganib pour les patients atteints de COVID-19, que l’opaganib ne soit pas efficace contre les variantes virales émergentes ainsi que les risques et incertitudes associés à (i) l’initiation, le calendrier, les progrès et les résultats de la recherche, de la fabrication, des études précliniques, des essais cliniques et des autres efforts de développement de candidats thérapeutiques de la société, et le calendrier du lancement commercial de ses produits commerciaux et de ceux qu’elle pourrait acquérir ou développer à l’avenir ; (ii) la capacité de la Société à faire progresser ses candidats thérapeutiques vers des essais cliniques ou à mener à bien ses études précliniques ou ses essais cliniques ; (iii) l’étendue, le nombre et le type d’études supplémentaires que la Société peut être amenée à mener et l’obtention par la Société d’autorisations réglementaires pour ses candidats thérapeutiques, ainsi que le calendrier des autres dépôts, autorisations et retours d’informations réglementaires ; (iv) la fabrication, le développement clinique, la commercialisation et l’acceptation par le marché des candidats thérapeutiques de la société et de Talicia® ; (v) la capacité de la société à commercialiser et à promouvoir avec succès Movantik®, Talicia® et Aemcolo® ; (vi) la capacité de la société à établir et à maintenir des collaborations d’entreprise ; (vii) la capacité de la Société à acquérir des produits dont la commercialisation est approuvée aux Etats-Unis et qui obtiennent un succès commercial et à construire et maintenir ses propres capacités de marketing et de commercialisation ; (viii) l’interprétation des propriétés et caractéristiques des candidats thérapeutiques de la Société et les résultats obtenus avec ses candidats thérapeutiques dans la recherche, les études précliniques ou les essais cliniques ; (ix) la mise en œuvre du modèle d’affaires de la Société, des plans stratégiques pour ses activités et ses candidats thérapeutiques ; (x) l’étendue de la protection que la Société est capable d’établir et de maintenir pour les droits de propriété intellectuelle couvrant ses candidats thérapeutiques et ses produits commerciaux et sa capacité à exploiter ses activités sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers ; (xi) le non-respect par les parties auxquelles la société concède des licences sur sa propriété intellectuelle de leurs obligations envers la société ; (xii) les estimations des dépenses de la société, de ses revenus futurs, de ses besoins en capitaux et de ses besoins de financement supplémentaire ; (xiii) l’effet des patients souffrant d’effets indésirables utilisant des médicaments expérimentaux dans le cadre du programme d’accès élargi de la société ; et (xiv) la concurrence d’autres sociétés et technologies au sein du secteur de la société. Des informations plus détaillées sur la société et les facteurs de risque susceptibles d’affecter la réalisation des déclarations prospectives sont énoncées dans les documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), y compris le rapport annuel de la société sur le formulaire 20-F déposé auprès de la SEC le jeudi 18 mars 2021. Toutes les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué de presse ne sont faites qu’à la date de celui-ci. La société n’assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives écrites ou orales, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres, sauf si la loi l’exige. REMARQUE : Ce communiqué de presse, fourni à des fins pratiques, est une version traduite du communiqué de presse officiel publié par la Société en langue anglaise. Pour consulter l’intégralité du communiqué de presse en anglais, y compris la clause de non-responsabilité relative aux déclarations prospectives, veuillez consulter : https://ir.redhillbio.com/press-releases.

 

Contact au sein de l’entreprise :

Adi Frish

Responsable du développement des entreprises et des activités commerciales

RedHill Biopharma

+972-54-6543-112

adi@redhillbio.com

 

Contact pour les médias :

É.-U. : Bryan Gibbs, Finn Partners

+1 212 529 2236

bryan.gibbs@finnpartners.com

Royaume-Uni : Amber Fennell, Consilium

+44 (0) 7739 658 783

fennell@consilium-comms.com

 

[1] L’opaganib est un nouveau médicament expérimental, non disponible pour la distribution commerciale.

[2] Sur la base des données préliminaires mixtes en aveugle recueillies auprès de 463 patients. La société n’a pas mené d’étude comparative directe dans la même population de patients. La comparaison théorique entre l’étude mondiale de phase 2/3 sur l’opaganib et les taux de mortalité rapportés par les grandes études de plateforme telles que RECOVERY, et d’autres études sur des populations de patients similaires, sert de référence générale et ne doit pas être interprétée comme une comparaison directe et/ou applicable comme si la société menait une étude comparative.

[3] Xia C. et coll. Transient inhibition of sphingosine kinases confers protection to influenza A virus infected mice. Antiviral Res. 2018 Oct; 158:171-177. Ebenezer DL et coll. Pseudomonas aeruginosa stimulates nuclear sphingosine-1-phosphate generation and epigenetic regulation of lung inflammatory injury. Thorax. 2019 Jun;74(6):579-591.

[4] Des informations complètes sur la prescription de Movantik® (naloxegol) sont disponibles à l’adresse suivante : www.Movantik.com .  

[5] Des informations complètes sur la prescription de Talicia® (oméprazole magnésien, amoxicilline et rifabutine) sont disponibles à l’adresse suivante : www.Talicia.com .      

[6] Des informations complètes sur la prescription d’Aemcolo® (rifamycine) sont disponibles à l’adresse suivante : www.Aemcolo.com.