Facevalue lance une solution paneuropéenne d’affacturage en ligne pour les PME

6 min de lecture

Le spécialiste néerlandais des fonds de roulement pour le marché intermédiaire lance une solution d’affacturage flexible pour les PME

HILVERSUM, Pays-Bas, 2 août 2021 /PRNewswire/ — Facevalue, une FinTech néerlandaise, lance une solution unique de financement des comptes clients pour les PME européennes qui remet en question l’affacturage traditionnel. Facevalue offre une flexibilité totale à ses clients pour déterminer les créances qu’ils souhaitent vendre et ne facture aucun frais fixe.


La plupart des solutions d’affacturage pour les PME exigent que l’entreprise vende toutes ses comptes débiteurs au financier pour une période fixe, généralement deux ans, qui comprend des coûts fixes élevés.

« Le paysage bancaire a tellement changé au cours de la dernière décennie qu’il est devenu très difficile pour la plupart des entreprises de présenter leur dossier commercial aux prêteurs. Souvent, il n’y a personne pour recevoir leur demande, et encore moins pour comprendre la dynamique de leur entreprise et, au moment où la demande est évaluée, elle est déjà datée. Facevalue a construit une plateforme en ligne sécurisée qui extrait les données de facturation, gère le mappage et la conversion des formats de données et répertorie toutes les créances impayées de nos clients dans un grand livre à partir duquel ils peuvent configurer des règles, ou choisir manuellement les créances qu’ils souhaitent vendre immédiatement et sans recours », – a déclaré Neels Bornman, directeur général de Facevalue.

Facevalue joue un rôle central en tant que plateforme de marché de confiance entre les entreprises et les investisseurs. La société a développé la capacité requise pour se développer en utilisant une technologies avancée pour répondre à ce qui est l’une des plus grandes opportunités de financement des entreprises dans le monde aujourd’hui. Le financement des comptes clients est un outil essentiel pour la reprise des marchés. On s’attend à ce que la valeur des transactions internationales dépasse les niveaux pré-andimiques et poursuive son ascension fulgurante, alors qu’elle ne représente encore qu’environ 10 % de l’adoption.

Bornman a ajouté : « L’arrêt de la reprise économique, alors que les marchés s’ouvrent et que les gouvernements tentent de gérer les répercussions de nouvelles infections à la COVID-19, rend incroyablement difficile pour les entreprises de prévoir les stocks et les liquidités. Nous pensons que la priorité absolue des entreprises restera la protection de leurs ressources liquides disponibles. L’adoption d’une solution de financement flexible dans le cadre d’un plan de reprise et de croissance devrait faire partie de la stratégie de chaque entreprise en cette période d’incertitude. »

Selon l’organisme sectoriel FCI, le financement des comptes clients a connu un taux de croissance annuel composé de 7 % au cours des vingt dernières années, passant de 600 milliards d’euros au début du millénaire à 2,7 billions d’euros aujourd’hui. Le marché a baissé de 7 % au niveau mondial pendant la pandémie, mais les Pays-Bas ont tout de même réussi à croître de 1,4 %. L’Europe représente 68 % des comptes débiteurs dans le monde, dominée par la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne qui représentent 70 % du marché européen. (Source : FCI Annual review 2021)

Selon les récents rapports de PWC sur le fonds de roulement, les bilans mondiaux contiennent plus de 1 200 milliards d’euros de fonds de roulement excédentaires, qui, s’il étaient traités, porteraient le rendement global du capital investi à 8,8 %. 14 des 17 secteurs industriels analysés ont vu leur fonds de roulement net se détériorer au cours de l’année dernière. Les secteurs qui bénéficieraient le plus d’une libération des liquidités provenant des revenus sont le commerce de détail, l’ingénierie et la construction, la santé, la technologie et l’automobile. (Source : PWC Working Capital report 2021)

L’Europe est également l’une des régions les plus touchées par la pandémie, où le chiffre d’affaires a diminué de 23 %, les jours d’inventaire ont augmenté de 15 % et la performance du fonds de roulement s’est détériorée de 8 jours. Bien que les entreprises aient amélioré leur capacité à générer des liquidités à partir de leurs activités, les marges bénéficiaires sont au plus bas depuis quatre ans et la dette a considérablement augmenté car les entreprises ont accumulé des liquidités pour faire face à la crise. (Source : PWC Restructuring and Recovery report 2020)

« Nos recherches sur les entreprises européennes intersectorielles du marché intermédiaire montrent que même avant la pandémie, les revenus étaient en hausse d’une année sur l’autre, mais que les entreprises avaient déjà du mal à convertir leurs revenus en liquidités. En outre, les dépenses d’investissement en pourcentage du chiffre d’affaires ont continué à baisser, ce qui implique que les entreprises gèrent leur trésorerie en ne réalisant pas d’investissements en capital. Pendant la pandémie, les revenus ont diminué et commencent seulement à se rétablir. Nous prévoyons que les dépenses en capital resteront une faible priorité tandis que la gestion des flux de trésorerie deviendra la priorité numéro un », a commenté Neels Bornman.

De nombreuses entreprises hésitent à utiliser les solutions de financement des comptes débiteurs dans le cadre de leur planification financière en raison des coûts fixes relativement élevés qu’elles entraînent. En éliminant la nature rigide et les coûts fixes, Facevalue offre une solution qui devrait faire partie de la planification stratégique de chaque entreprise, quelle que soit sa taille. Il existe une corrélation directe entre l’augmentation de la valeur d’une entreprise et la gestion efficace de son fonds de roulement.

Vendre une créance à Facevalue est aussi simple que d’envoyer la facture directement depuis un système comptable à une adresse mail dédiée que nous créons pour chaque client. La plateforme utilise une combinaison de reconnaissance optique de caractères (OCR) et d’intelligence artificielle (IA) pour convertir une facture PDF en une facture électronique structurée conforme à Peppol. Les nouveaux clients peuvent vendre immédiatement leurs créances prioritaires pendant que Facevalue effectue une évaluation détaillée du crédit, après quoi une facilité allant jusqu’à 5 millions d’euros peut être approuvée pour les PME de l’Espace économique européen et du Royaume-Uni.

À propos de Facevalue

Facevalue est une plateforme FinTech néerlandaise qui fournit des solutions de fonds de roulement et se spécialise dans le financement global des comptes clients et des comptes fournisseurs. La plateforme multi-investisseurs utilise des économies d’échelle basées sur la demande et tire parti de la collaboration avec de grandes communautés d’utilisateurs. Avant le lancement de sa solution pour les PME, Facevalue desservait le marché des entreprises de taille moyenne en collaboration avec des banques transactionnelles internationales. Facevalue a levé 9 millions d’euros de fonds propres à ce jour et est bien soutenue par les investisseurs institutionnels bancaires et non bancaires qui financent les comptes débiteurs et créditeurs qu’elle achète.