John McAfee est retrouvé mort en prison

Le créateur du célèbre antivirus était détenu en Espagne, en attendant l’extradition aux États-Unis.

John McAfee est retrouvé mort en prison
3 min de lecture

John McAfee, fondateur et ancien directeur général de la société de logiciels antivirus McAfee Corporation (NASDAQ:MCFE), a été retrouvé mort dans sa cellule d’une prison à Barcelone ce mercredi, peu de temps après la décision d’un tribunal espagnol d’autoriser son extradition vers les États-Unis, qui l’accusaient de fraude fiscale.

Cet homme d’affaires de 75 ans se serait suicidé par pendaison, a déclaré le porte-parole des autorités pénitentiaires espagnoles aux médias locaux.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Ce qui s’est passé

L’entrepreneur avait été inculpé en mars par la justice américaine pour une série de chefs d’accusation liés à l’évasion et à la fraude fiscales, notamment en matière de transactions de valeurs immobilières, blanchiment d’argent et promotion frauduleuse de crypto-monnaies, qui lui avait permis d’empocher plus de 13 millions de dollars auprès d’investisseurs victimes de ses projets frauduleux entre 2017 et 2018.

McAfee, qui avait démissionné de son poste de directeur au sein de la société éponyme en 1994, était détenu en Espagne depuis octobre 2020 pour fraude fiscale. L’entrepreneur avait cherché à éviter l’extradition, en faisant valoir que l’acte d’accusation était de nature politique et qu’il avait été motivé par sa tentative infructueuse d’obtenir la candidature du Parti libertarien aux élections présidentielles de 2020. Toutefois, la Haute Cour nationale espagnole avait rejeté son plaidoyer.

Une vie à la dérive

Né le 18 septembre 1945 dans une base militaire américaine dans le Gloucestershire, en Angleterre, McAfee était fils d’un soldat américain et d’une mère britannique. Il grandit à Salem, en Virginie, où il obtint un baccalauréat en mathématiques en 1967 au Roanoke College.

Il accéda au monde de la technologie en tant que programmeur au sein de l’Institut d’études spatiales de la NASA. Au cours des années 1970 et 1980, il travaillât pour plusieurs grandes entreprises du domaine technologique, dont Xerox (NYSE:XRX) et Lockheed Martin (NYSE:LMT). Alors qu’il était employé chez ce dernier, il commençât à développer un logiciel antivirus visant à atténuer les dommages potentiels du virus informatique Brain.

McAfee fondât sa société en 1987, mais il fut obligé de la quitter en 1994. En 2013, il créât une vidéo – devenue virale – intitulée « Comment désinstaller McAfee Antivirus », où il dénigrait l’entreprise, alors qu’il était entouré de femmes presque nues et de tas de poudre blanche qu’il reniflait pendant sa jérémiade.

McAfee participât à divers projets, y compris le programme de messagerie instantanée Tribal Voice et la création d’une entreprise d’antibiotiques végétaux au Belize, avant de devenir PDG de MGT Capital en 2016, où il orientât la société de jeux vidéo vers la cybersécurité et la crypto-sphère. Il abandonnât l’entreprise après même pas deux ans pour devenir DG de la société de crypto Luxcore.

Il quittât les États-Unis en janvier 2019, suite aux accusations d’évasion fiscale. Il traversât les Caraïbes et l’Europe avant d’être arrêté à Barcelone.

En prison, l’ancien programmateur avait maintenu un compte Twitter (NYSE:TWTR), où l’on retrouve un tweet épinglé à la date du 16 juin, qui rassemble à la lamentation d’un homme au bout de sa vie : « Les États-Unis pensent que j’ai des cryptos cachés. Je voudrais bien que ceci soit le cas, mais elle se sont écoulées à travers les mains de nombreuses membres de l’équipe McAfee (que vous y croyez ou pas m’est indifférent), et tous mes actifs restants on été saisis. Mes amis se sont barrés, par peur d’être associés avec moi. Je n’ai plus rien. Et pourtant, je ne regrette rien.

Image réalisée par Gage Skidmore : John McAfee s’exprimant à l’occasion du Politicon 2016 à Pasadena, en Californie.