Cryptos, le cours du Dogecoin à la traîne

Voici pourquoi le crypto-mème à l’effigie di Shiba Inu a perdu presque 26% de sa valeur en moins de 24 heures.

Cryptos, le cours du Dogecoin à la traîne
2 min de lecture

Le cours du Dogecoin (CRYPTO: DOGE) s’est effondré de 26,29% en 24 heures, atteignant 0,20 dollars. Le jeton à l’effigie du Shiba Inu a perdu 39,5% de sa valeur en sept jours.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

La capitalisation boursière du crypto-mème a chuté de 25,68%, touchant 25,73 milliards de dollars. Le volume des transactions, par contre, a augmenté de 235,85% à 7,37 milliards de dollars en 24 heures.

Après avoir atteint le mois dernier un sommet historique de 0,74 dollars, le cours du DOGE s’est effondré de 73,19% et même la présence du célèbre Shiba Inu sur la piste du NASCAR n’a pas changé la fortune du crypto-mème. En effet, la voiture sponsorisée par Dogecoin s’est écrasée lundi contre un mur… et le prix du jeton aussi.

Pourquoi cela est important

Le déclin du DOGE survient à la suite d’une débâcle majeure pour le marché des cryptos, qui a affecté principalement les premières monnaies en termes de capitalisation boursière, notamment le Bitcoin (CRYPTO:BTC) et l’Ethereum (CRYPTO:ETH).



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Entretemps, dans un commentaire sur LinkedIn, le président de la Réserve fédérale de Minneapolis, Neel Kashkari, a accusé le DOGE de n’être qu’un stratagème de Ponzi. L’échange a eu lieu sur la page LinkedIn du directeur juridique de Coinbase Global Inc (NASDAQ:COIN), Paul Grewal.

Un autre facteur qui a joué contre le DOGE est le silence Twitter de ces semaines des principaux partisans du crypto-mème, notamment de la part du PDG de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), Elon Musk, qui a par ailleurs véhiculé l’exploit du jeton.

Le seul tweet récent de Musk concernant le Dogecoin était son approbation de la réduction des frais de service, la définissant une « amélioration importante ».