Disney, titre en baisse et objectifs trimestriels manqués

De plus, le nombres d’abonnés à la plate-forme de streaming du géant du divertissement augmente plus lentement que prévu.

Disney, titre en baisse et objectifs trimestriels manqués
2 min de lecture

Walt Disney Co (NYSE:DIS) a publié jeudi, après la clôture des marchés, les résultats au deuxième trimestre.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé : Le chiffre d’affaires de Disney au cours du trimestre a baissé de 13% par rapport à l’année précédente, s’élevant à 15,6 milliards face à un consensus de 15,9 milliards de dollars.

Cependant, la société a déclaré un BPA ajusté de 79 centimes, contre 60 centimes au T2 2020.

Le chiffre d’affaires du segment Médias et Divertissement a atteint 12,4 milliards de dollars, en hausse de 1% en glissement annuel. Enfin, le chiffre d’affaires du segment Parcs, Expériences et Produits s’est élevé à 3,2 milliards de dollars, chutant de 44% par rapport à l’année précédente.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Croissance du streaming Disney : Le point culminant du rapport trimestriel s’achève avec le segment du service direct-au-consommateur (DTC), qui a généré un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars, en hausse de 59% sur une base annuelle.

Le secteur DTC a enregistré une perte d’exploitation de 0,3 milliard de dollars, contre 0,8 milliard de dollars sur la même période en 2020.

L’analyse a également mis l’accent sur l’améliorations de Hulu, qui a connu une forte augmentation des revenus issus des abonnements et des ventes publicitaires, ainsi que sur la croissance de la chaine ESPN +.

À la fin du deuxième trimestre, Disney+ comptait 103,6 millions d’abonnés, en hausse par rapport à 94,9 millions de la période précédente.

Ce qui suscite des inquiétudes est plutôt la tombée à 3,99 dollars du revenu moyen par utilisateur de la plate-forme de streaming, en baisse de 29% comparé au T2 2020. Cette régression découle du nouveau forfait Disney+Hotstar, dédié aux clients internationaux, et qui a réduit la base des coûts.

Mouvement des prix : L’action Disney a baissé jeudi de 3,5% à 171,99 dollars lors de séance après-clôture.